Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : This is Us. Saison 1. Episode 6.

2 Novembre 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #This is Us

Critiques Séries : This is Us. Saison 1. Episode 6.

This is Us // Saison 1. Episode 6. Career Days.


This is Us a une qualité depuis le début, au delà du fait que c’est une bonne série, c’est qu’elle a un pouvoir magnétique. Elle nous plonge dans son univers, ses personnages, et elle nous attache à elle. Il n’y a eu de série aussi forte et riche en émotionnelle depuis Parenthood. Tout ce que This is Us tente de faire est bourré d’émotions, bourré de moments qui viennent nous rappeler que ce monde est terrible mais qu’il peut être aussi très beau. J’ai beaucoup d’affection pour This is Us et « Career Days » n’a peut-être pas été aussi bon que les épisodes précédents. Pour une raison simple : ils n’ont pas réussi à intégrer ici une charge émotionnelle aussi forte. Peut-être que This is Us avait aussi besoin d’un épisode pour respirer un peu mais du coup, par rapport aux cinq épisodes précédents, celui-ci n’est pas aussi remarquable. Pourtant, même pour un épisode un peu plus décevant de This is Us, « Career Days » m’a tout de même convaincu de façon très étrange. Il y a des tas de scènes intéressantes ici, notamment entre Jack et Randall. J’aime bien la façon dont This is Us utilise Jack et ce que ce dernier a laissé dans le futur pour ses enfants. Mais c’est aussi Randall qui m’intéresse car Randall et Jack partagent dans cet épisode une scène qui a une vraie force émotionnelle. La scène reste simple mais justement, c’est pour cela que cette série fonctionne.

Car This is Us reste simple dans sa façon de faire. Les personnages sont simples, l’écriture reste proche de la réalité. Cet épisode se concentre énormément sur Randall ce qui est une très bonne chose. J’aime bien Sterling K. Brown qui parvient à trouver une façon de jouer avec ce qu’il a entre les mains qui va tout de suite nous le faire apprécier. Que cela soit dans le passé ou dans le présent, Randall est un personnage fort. Comme les autres certes, mais son histoire est différente des autres malgré tout. Randall est le seul membre afro-américain de la famille Pearson ce qui permet à la série d’explorer petit à petit ce qui le rend différent et le sépare non seulement de ses frères et soeurs mais aussi ses parents. Si cela avait mieux fonctionné dans « The Pool » que cela ne fonctionne dans cet épisode, il reste encore tout un tas de choses à raconter. Je discutais récemment avec un ami au sujet de This is Us et du fait que cette série ne pourrait probablement pas durer des années. Cependant, je lui ai pris l’exemple de Parenthood qui a été capable de raconter encore beaucoup de choses sur ses personnages même quand on avait l’impression de les connaître. Du coup, si cet épisode prend son temps pour installer la suite et semble moins remarquable qu’un autre, c’est presque bon signe. This is Us ne veut pas faire des tas de révélations chaque semaine et ne pas en garder pour la fin. En tout cas, c’est ce que je ressens et cela me plaît.

Note : 6.5/10. En bref, si l’épisode est moins remarquable que les précédents, il n’en reste pas moins efficace.

Commenter cet article