Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Timeless. Saison 1. Episodes 5 et 6.

23 Novembre 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Timeless

Critiques Séries : Timeless. Saison 1. Episodes 5 et 6.

Timeless // Saison 1. Episodes 5 et 6. The Alamo / The Watergate Tape.


Quand Timeless oublie d’être une série bête comme ses pieds, elle est capable de faire des choses intéressantes. Avec « The Alamo », Timeless donne l’impression que la série gagne confiance en ce qu’elle raconte et même si c’est un peu débile par moment, cela fonctionne mieux que les épisodes précédents. C’est une bonne chose de voir une série grandir de ses erreurs même si dans l’épisode suivant les problèmes vont de nouveau s’accumuler dans la narration. Bien que cela soit toujours une série de voyages dans le temps procédurière. L’épisode raconte une histoire simple au fond et pas toujours surprenante mais globalement Timeless trouve un certain ton juste là dedans qui sort un peu du lot. C’est aussi le premier épisode qui donne une aussi grande place à Wyatt. Il faut dire que Matt Lanter aide beaucoup. J’aime beaucoup ce dernier et forcément, je ne peux pas être totalement objectif à son sujet. Mais Wyatt est un personnage qui méritait un développement car c’était pour le moment un personnage fantôme qui ne servait pas à grand chose. C’était un personnage assez peu charismatique, qui avançait comme un soldat programmé pour avancer. Mais Timeless n’est pas Westworld ! L’épisode parvient donc à définir un peu mieux le personnage et à lui donner quelque chose d’attachant.

Matt Lanter porte l’épisode sur ses épaules comme s’il avait fait ça toute sa vie. C’est agréable car même si tout n’est pas parfait, Timeless démontre qu’elle a aussi des choses intéressantes à raconter. La série a un problème et je pense que c’est son besoin constant de se retenir de faire tout ce que l’on peut faire. A la fin de l’épisode, Wyatt semble mieux intégré à l’ensemble et ainsi les personnages gagnent en cohésion de groupe. Cela ne veut pas pour autant dire que Timeless fonctionne comme prévu non plus car « The Watergate Tape » est un retour aux mauvaises sources pour la série. Au delà des émotions de Wyatt dans l’épisode précédent, Timeless revient avec un autre épisode oscillant entre le bon et le mauvais. Mais plus le mauvais. Le problème avec Timeless c’est qu’elle a énormément de mal à trouver un équilibre entre les intrigues les plus mauvaises et les meilleures. Du coup, on se retrouve avec des épisodes assez souvent problématiques qui n’ont pas tout de mauvais mais qui ne parviennent pas à faire tout intelligemment. La série tente même de faire en sorte que Garcia Flynn serve à quelque chose, ce qui n’est pas vraiment une mauvaise chose. Je dirais même que les personnages sont la seule (réussite) de Timeless. La série ne brille pas spécialement mais bon on ne peut pas dire qu’elle a pour le moment le choix.

Elle se restreint sur tout un tas de choses alors qu’elle pourrait s’engager dans une nouvelle direction. L’intention compte, mais l’exécution est importante elle aussi. Timeless n’est pas une aussi mauvaise série que je ne pouvais l’imaginer lors de son pilote, mais elle a du mal à montrer qui elle est vraiment. « The Alamo » apportait un vrai plus par rapport à ce que la saison nous racontait jusqu’à présent mais « The Watergate Tape » change un peu la donne sans parvenir à sortir la série d’un schéma trop fermé. Les audiences n’étant pas transcendantes, je pense que Timeless devrait donner plus de place à ses personnages et peut-être se lâcher un peu plus comme par exemple Limitless a pu le faire très rapidement. Timeless n’est pas faite pour durer alors pourquoi s’accrocher à tenter de faire un truc nouveau. Plus fun en somme. Car il y a quelques bons moments mais un gâchis de toute part. Comme Goran Visnjic par exemple qui n’est pas aussi passionnant qu’il n’aurait dû l’être dans la série. Finalement, Timeless ne fonctionne donc pas toujours comme elle devrait mais elle sait aussi prouver qu’elle a d’autres choses à raconter et qu’elle est capable de trouver un bon équilibre quand elle ne veut bien. Notamment quand elle donne de la place à ses personnages.

Note : 7/10 et 4.5/10. En bref, la série continue d’osciller entre le bon et le mauvais…

Commenter cet article