Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critique Ciné : Demain tout commence (2016)

8 Décembre 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critique Ciné

Critique Ciné : Demain tout commence (2016)

Demain tout commence // De Hugo Gélin. Avec Omar Sy, Clémence Poésy et Gloria Colston.


Omar Sy ne connaît pas une grande carrière aux Etats-Unis mais il tente de parfaire son anglais avec Demain tout commence, une comédie dramatique dans laquelle il incarne un père qui ne voulait pas être père et qui va apprendre à devenir père. A certains moments, Demain tout commence m’a fait penser à A la recherche du Bonheur avec Will Smith. Sans trop savoir pourquoi mais la relation entre le père et la fille est aussi touchante et réussie que celle entre Will Smith et son fils dans le film ci-dessus. Hugo Gélin, réalisateur de Comme des frères (2011) revient ici avec son second long métrage pour une aventure qui lui sied bien. Tant sur le plan dramtique que comique. L’humour est toujours très bien dosé, sans jamais trop en faire et ce même si le film aurait clairement mérité d’être un peu plus pertinent du côté dramatique. En effet, Demain tout commence utilise alors tout un tas de raccourcis qui n’aident pas vraiment le spectateur à ressentir les émotions que le film veut faire véhiculer à sa façon. Je regrette donc par moment que le côté sketch de la vie et de la parentalité vient effacer les choses dramatiques que le film tente de raconter en filigrane (la difficulté d’élever son enfant dans un pays où l’on ne parle pas la langue, d’être un bon père, etc.).

Samuel vit sa vie sans attaches ni responsabilités, au bord de la mer sous le soleil du sud de la France, près des gens qu’il aime et avec qui il travaille sans trop se fatiguer. Jusqu’à ce qu’une de ses anciennes conquêtes lui laisse sur les bras un bébé de quelques mois, Gloria : sa fille ! Incapable de s’occuper d’un bébé et bien décidé à rendre l’enfant à sa mère, Samuel se précipite à Londres pour tenter de la retrouver, sans succès. 8 ans plus tard, alors que Samuel et Gloria ont fait leur vie à Londres et sont devenus inséparables, la mère de Gloria revient dans leur vie pour récupérer sa fille…

Demain tout commence est donc clairement destiné aux familles qui ont envie de passer un bon moment avec Omar Sy. Ce dernier, un peu coincé dans son rôle, n’est pas toujours à son aise même si la relation qu’il tisse avec Gloria Colston est vraiment intéressante. C’est d’ailleurs ce qui tire le film vers le haut et nous permet de passer un agréable moment. Le problème vient surtout du scénario. Hugo Gélin avait déjà connu ces faiblesses avec Comme des frères qui n’était pas toujours bien équilibré. On lui doit également le scénario de l’excellent La Cage Dorée (pour lequel il mérite vraiment reconnaissance) mais l’équilibre n’est pas aussi bien trouvé et les différences culturelles (France/Anglais) ne sont pas vraiment bien utilisées, sans compter que tout tombe trop rapidement dans la main de cet homme sensé revenir de loin. S’il a donc une vie plutôt glorieuse, le héros arrive trop facilement à ses fins et l’issue de l’histoire, prévisible à souhait, n’aide pas forcément. Il n’y a pas vraiment de twists là dedans (même si ce n’est sûrement pas le but recherché). Du coup, a vouloir parfois un peu trop faire pleurer dans les chaumières, le film finit par s’égarer et perdre un peu le spectateur de vue qui est pourtant là, dans la salle, sagement assis.

L’émotion a du mal à couler et Hugo Gélin avait toutes les clés en main pour le faire. La première partie du film est sûrement la moins intéressante, celle qui utilise tous les raccourcis possibles et imaginables afin de montrer que Samuel ne pourra jamais être père et qu’il doit absolument retrouver la mère de Gloria. Mais la seconde partie s’équilibre un peu mieux (même si la fin ne m’a pas totalement convaincu). Clémence Poésy, très mal utilisée, méritait elle aussi une place légèrement différente dans ce film et pas celle de la mère malheureuse qui semble atteinte d’une fièvre. Le film est aussi trop long pour ce qu’il avait à raconter et l’on est bien loin du film auquel j’ai comparé Demain tout commence plus haut. Cependant, le film reste honorable sur certains points, notamment car la seconde partie fonctionne un peu mieux que la première et que c’est ce que l’on a surtout envie de retenir.

Note : 5/10. En bref, un film honorable qui gagne surtout des points grâce à la relation de ses deux héros.

Commenter cet article