Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : DC’s Legends of Tomorrow. Saison 2. Episode 7.

4 Décembre 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Legends of Tomorrow

Critiques Séries : DC’s Legends of Tomorrow. Saison 2. Episode 7.

DC’s Legends of Tomorrow // Saison 2. Episode 7. Invasion! (Part 3).


C’est la première fois qu’un cross-over entre toutes les séries DC de The CW fonctionne aussi bien. Il y en a déjà eu entre Arrow et Flash et avec Legends quand les personnages étaient en cours d’introduction du spin off l’an dernier, mais sincèrement, je crois qu’aucun cross-over n’a aussi bien fonctionné que celui-ci. « Invasion! » a une vraie synergie et cette conclusion démontre que l’ambition paye dans un univers comme celui-ci. Je suis loin d’être le plus grand fan de Legends of Tomorrow, peut-être car je n’ai jamais vraiment réussi à apprécier la série autant que je l’aurais voulu ou alors que le scénario n’a pas toujours été à la hauteur des attentes. Ce que l’on voit dans cet épisode pourrait me réconcilier avec la série. Je dis bien pourrais car je sais pertinemment qu’il n’y aura pas Supergirl, Flash et Green Arrow dans le prochain épisode de la série. Ou même Cisco et j’en passe. J’apprécie l’ambition démontrée au travers des trois parties d’Invasion (en plus de l’apparition dans Supergirl bien entendu). L’épisode d’Arrow était une belle surprise, à la fois pour la deuxième partie de « Invasion! » mais également pour le centième épisode de la série. Et si cet épisode de Legends of Tomorrow n’a pas la valeur émotionnelle de l’épisode d’Arrow, c’est une belle conclusion avec de l’action qui peut facilement rivaliser avec les Avengers de Marvel.

Le côté voyage dans le temps de cet épisode est clairement ce qui fait que cet épisode est un épisode de Legends of Tomorrow. Mais il est toujours très centré sur Flash et Arrow, ce qui donne à Legends of Tomorrow de nouvelles forces. La relation entre Barry et Cisco est à nouveau au beau fixe (donc il fallait suivre les 3 épisodes pour suivre une intrigue de The Flash… ce qui est pas mal dans un sens permettant de créer une vraie relation entre les séries). Quand Cisco et Felicity rejoignent Amaya, Nate et Mick dans le passé, les choses changent mais de façon intelligente. Cisco change la timeline car il veut que les choses changent mais il va faire un bordel qu’il n’aurait pas dû faire, pour le meilleur pour le téléspectateur bien entendu. Je crois que cet épisode de Legends of Tomorrow gère le voyage dans le temps de façon intelligente, bien mieux que The Flash n’a pu le gérer par exemple au début de la saison. Je n’ai jamais été fan du développement autour de Flashpoint dans Flash alors je suis content de voir qu’une série qui fonctionne sur les voyages dans le temps parvienne à restaurer un peu la pensée sur ces voyages et sur les conséquences que cela peut avoir.

A certains moments, cet épisode de Legends of Tomorrow m’a donné l’impression de voir un bon vieux X-Men des années 90, ce qui s’avère satisfaisant car la série parvient à créer une relation entre les séries et les personnages qu’il n’y avait pas eu auparavant. Notamment Supergirl qui est mieux intégrée à l’ensemble (alors que l’an dernier ce n’était que Barry qui venait dans le monde de Supergirl et rien de plus pour peu de changements). Intelligemment, Legends of Tomorrow déroule son histoire et propose un épisode sans répit. Il se passe tellement de choses autour de l’évolution des personnages que l’on n’a pas encore le temps de tout décortiquer. Il faudra attendre les futurs épisodes de toutes les séries pour que les conséquences relationnelles soient réellement affichées et intégrées. Finalement, Legends of Tomorrow offre une belle conclusion à un quadruple cross-over qui ne dénature aucun personnage, aucune relation, aucune histoire mais qui au contraire se sert des points forts de chaque série afin de grandir. J’ai déjà hâte de voir les futurs cross-over entre les 4 séries car je doute que The CW et DC s’arrêtent là…

Note : 9/10. En bref, une conclusion réussie à un cross-over ambitieux.

Commenter cet article