Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Empire. Saison 3. Episode 9.

21 Décembre 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Empire

Critiques Séries : Empire. Saison 3. Episode 9.

Empire // Saison 3. Episode 9. A Furnace For Your Foe.


On connait un peu Empire maintenant et l’on sait donc à quel point cette série est capable du meilleur comme (et surtout) du pire. Etant donné que cet épisode est le dernier de l’année avant le retour de la série en mars, la série s’est donnée pour but de nous révéler quelques petits trucs. Sauf que cela n’est pas suffisant pour me donner envie de revenir. Une alliance un peu étonnante est faite dans cet épisode alors que Diana Dubois s’associe avec son opposé Lucious Lyon. Lucious revient donc un peu au centre des histoires (a t-il vraiment été en dehors du centre ?) pour que l’on nous raconte encore une histoire qui n’a pas de grand intérêt. Disons que le personnage de Diana est bien loin d’être mon préféré et que Lucious se retrouve un peu enfermé là dedans sans que cela n’ait l’impact voulu. En tout cas, de mon point de vue. La série tente d’introduire tellement d’éléments en dehors de la musique qu’elle s’égare un peu une fois de plus. Non pas que la politique soit une mauvaise idée, mais disons qu’il faut probablement laisser à ceux qui savent faire ce genre de trucs. Lee Daniels ne comprend peut-être pas ce que les téléspectateurs viennent chercher quand ils regardent Empire. L’épisode n’était pas nécessairement ennuyeux mais il n’apporte rien de vraiment neuf à l’ensemble, nous laissant ainsi un peu errer au gré du vent.

Puis nous avons Cookie et Angelo. Angelo est un ajout intéressant cette année. Il a apporté un vrai truc que Empire n’a peut-être pas toujours su gérer intelligemment mais au fond ce n’est pas un ratage total. D’autant plus que son association avec Cookie fonctionne assez bien pour nous accrocher jusqu’au bout de l’épisode. D’ailleurs, j’aime bien ce que Cookie fait dans cet épisode, prouvant que derrière ses grosses fourrures se cache aussi une mère. Cela faisait un sacré bout de temps que je n’avais pas retrouvé cette mère, proche de son fils Jamal. La façon dont elle tente de sortir son fils de la drogue est assez touchant et permet d’apporter à Empire un petit truc qui peut nous toucher. Je n’ai pas eu la larme à l’oeil mais étant donné qu’après trois saisons il est facile de s’attacher à certains personnages, je trouve que l’histoire de la drogue et Jamal ne tourne pas au vinaigre ici comme je pouvais l’imaginer encore dans l’épisode précédent. J’espère que Jamal va s’en sortir et que cette histoire va permettre à Empire de grandir et de donner au personnage une occasion de sortir un peu de l’ombre. Jamal est remisé depuis quelques temps dans un placard que la série semble apprécier mais que le téléspectateur que je suis trouve inutile. Jamal a besoin de renouer avec les spotlights. « Born to Win » était d’ailleurs un très joli moment musical.

C’est dans ce genre de moments là que j’ai enfin l’impression de retrouver le Empire que j’apprécie au moins un peu sinon je ne serais plus là. L’épisode ne brille pas pour autant, alors que la série continue de nous balancer tout un tas de trucs en pleine figure en espérant qu’il y a bien une intrigue qui va tenir. Mais c’est au petit bonheur la chance que Lee Daniels et ses équipes s’occupent lamentablement d’Empire. La série avait du potentiel, elle a un peu tué le tout trop rapidement l’an dernier et se relever semble compliqué…

Note : 5.5/10. En bref, dommage que Empire ne sache pas vraiment sortir du lot malgré un vrai potentiel. Heureusement que certaines histoires permettent de passer un bon moment…

Commenter cet article