Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Gilmore Girls : A Year in the Life. Episode 4. Fall.

1 Décembre 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Gilmore Girls

Critiques Séries : Gilmore Girls : A Year in the Life. Episode 4. Fall.

Gilmore Girls : A Year in the Life // Saison 8. Episode 4. Fall.
SEASON FINALE


Peut-on imaginer que Gilmore Girls est capable de revenir encore pour 4 nouveaux épisodes dans un ou deux ans ? Je ne sais pas. D’un côté, ce qui s’est passé avec ce revival m’a tellement plu que j’aurais envie de voir d’autres épisodes. J’ai l’impression d’avoir redécouvrir les Gilmore, Stars Hollow et ce côté mélodramatique que la série incarne si bien. Amy Sherman-Palladino et Daniel Palladino  ont réussi à nous faire vivre de jolis moments tout au long de ces 4 épisodes mais je crois que l’un des moments les plus touchants de l’épisode est quand Rory s’assis au bureau de son grand père. C’est un grand moment avec quelques images des précédentes saisons qui lui reviennent en tête et auxquelles on assiste à l’écran. Je crois aussi que cette fin est celle que Amy avait en tête depuis le début. En effet, un an avant de laisser la série reposer en paix, Amy Sherman-Palladino avait laissé la série à David S. Rosenthal donc je ne suis pas sûr et certain que la fin originale de Gilmore Girls soit la fin que Amy voulait. Quand ce revival a été annoncé, j’ai eu peur et j’étais excité à la fois. Par chance, je n’avais pas de raison d’avoir peur tant tout cela m’a été enchanteur. L’épisode échange des tas de très belles scènes mélancoliques qui permettent d’apporter une nouvelle conclusion sur la conclusion que l’on a déjà vu par le passé de la série.

C’est une conclusion qui va au delà des intrigues de la saison, qui laisse la parole à tout un tas d’autres éléments. La relation entre Rory et Lorelai est importante pour Gilmore Girls et la série parvient à en faire quelque chose de toujours plus fort. En tout cas, ce dernier épisode permet aux deux femmes de se retrouver alors que durant « Spring » et « Summer », je trouve qu’elles ont passé énormément de temps éloignées l’une de l’autre. Ce qui n’était peut-être pas le choix le plus judicieux à faire tant cette relation mère/fille canonise depuis le début la série. Mais « Fall » ne ressemble pas vraiment à un dernier épisode non plus. Oui, il y a un vrai sentiment de conclusion pour Lorelai alors que la saison a balayé tellement de choses autour du personnage que l’on a l’impression que la boucle est complètement bouclée. Quand Lorelai se retrouve dans la nature comme Reese Witherspoon dans Wild, on a l’impression que Gilmore Girls arrive au bout d’un cycle avec le personnage. C’est une bonne chose qu’ils aient cherché à faire en sorte qu’elle se retrouve avec elle-même tout en se rendant compte qu’elle ne peut pas se sentir mieux qu’à Stars Hollow, peu importe ce que cela peut impliquer pour elle.

Tout au long de cet épisode, Gilmore Girls continue de faire des propositions et d’enrichir son univers avec ce que l’on connaît et les personnages que l’on aime. La relation entre Lorelai et Luke me plaît elle aussi et change un peu de ce que l’on pouvait imaginer au départ. L’épisode offre aussi une sorte de résolution pour Emily qui parvient à se défaire du fantôme de Richard petit à petit afin d’aller dans une toute nouvelle direction. Cela s’est fait au fil des épisodes, subtilement, mais justement c’est pour cela que ce revival est si réussi par moment. Gilmore Girls parvient à nous faire oublier les erreurs de la saison précédente, et de la fin de la série qui n’a pas toujours brillé. L’apparition de Jared Padalecki dans « Fall » se fait avec beaucoup de nostalgie. Tout le monde se souvient de son personnage quand on a regardé Gilmore Girls et surtout de ce qu’il implique face à Rory. S’il y a bien quelqu’un qui donne une note d’espoir pour Gilmore Girls c’est bien Rory. C’est elle le futur alors que les autres personnages nous donnent l’impression d’avoir déjà tout raconté mais la vie de Rory est beaucoup plus riche et compliquée. L’histoire de son livre par exemple qui se débloque dans le dernier épisode et qu’elle va écrire au bureau de son grand père, Richard.

Finalement, Gilmore Girls est en train de préparer un potentiel futur dans lequel Rory serait mère elle aussi et laisserait alors la série raconter l’histoire d’une famille qui s’agrandit. Mention spéciale à Melissa McCarthy qui dans le rôle de Sookie trouve toujours une façon de me faire rire depuis le début. C’est l’un de mes personnages préférés et je pense que son apparition était nécessaire tant son personnage de Sookie St James reste emblématique.

Note : 9/10. En bref, belle fin pour belle série.

Commenter cet article