Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Ice. Saison 1. Pilot.

12 Décembre 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Ice

Critiques Séries : Ice. Saison 1. Pilot.

Ice // Saison 1. Episode 1. Pilot.


Maison de Rogue ou encore des dernières saisons de Damages, Audience Network prouve avec Ice son envie de produire des thrillers sombres avec une ambiance particulière. Ice n’est rien de nouveau. Ronald Bass (Esprits rebelles, Les nuits avec mon ennemi) a créé une histoire que l’on a déjà vu des dizaines de fois auparavant, si ce n’est que celle-ci se déroule dans le monde des bijoux plutôt que celui de la drogue. En se concentrant sur une famille de diamantaires corrompus, Ice se concentre dans un premier temps sur Freddy et Jake après que Freddy ait tué le mauvais membre d’une autre famille de receleur. Leur père, Issac, n’est pas très en forme et sa condition médicale ne peut pas vraiment lui permettre de gérer la situation. Du coup, Jake et son oncle Cam (incarné par Ray Winstone) prennent le contrôle. Les choses deviennent tout d’un coup plus dangereuses et compliquées mais pas de la meilleure façon qu’il soit. Ce qu’il manque à Ice c’est soit de la crédibilité soit une ambiance un peu plus originale. Car la série suit un schéma qui n’est pas spécialement celui que je préfère. Ce premier épisode tente de nous introduire une histoire et des personnages mais l’ensemble se fait vraiment difficilement.

Jake et Freddy Green sont demi-frères. Ils sont inclus à la firme diamantaire G&G Diamonds, fondée par leur père Isaac et leur oncle Cam. Lorsque Freddy tue un célèbre trafiquant de diamants, Jake doit le tirer d'affaire et sauver l'entreprise familiale en échappant aux tueurs qui sont à ses trousses...

L’un des avantages de Ice est de nous plonger dans Los Angeles. L’utilisation de la ville est plutôt bien fichue du début à la fin de ce premier épisode. A la fois pour le fait qu’il s’agit d’un carrefour d’autoroutes mais aussi pour ces lumières et des recoins sombres. On a déjà vu tous ces lieux des dizaines de fois et pourtant, je trouve que Ice en fait un très bon usage ce qui est plutôt rassurant dans son ensemble. Produite par Antoine Fuqua (Equalizer, Shooter), ce dernier a aussi réussi à donner à ce premier épisode un ton différent en le réalisant. C’est donc l’une des meilleures choses qui pouvait arriver à Ice. « Hyenas » (c’est le titre du premier épisode), a bien du mal à surprendre les téléspectateurs mais il reste une introduction sympathique à quelque chose qui a un certain potentiel. Cam Gigandet (Newport Beach), Jeremy Sisto (Suburgatory) et Ray Winstone apportent un brin de crédibilité à cet ensemble, ce qui n’était pas gagné d’avance. Dès que la série cherche à être un peu plus spécifique alors les choses deviennent tout d’un coup plus intéressantes. Cela permet de donner un vrai coup de boost à la série alors qu’elle en a réellement besoin.

Le monde du diamant n’est donc pas en reste de drames en tout genre mais Ice a bien du mal à trouver un équilibre entre toutes ces intrigues afin de créer un vrai rythme. Car ce n’est pas que Ice n’est pas rythmée, mais disons qu’elle ne brille pas vraiment non plus par ses scènes d’action. Il faut attendre une explosion sur un parking pour que les choses commencent enfin à bouger et que la série nous permette de réellement mieux voir les enjeux.

Note : 4.5/10. En bref, les faiblesses de Ice ressortent malgré quelques bons points.

Commenter cet article