Critiques Séries : Sense8. Saison 2. Episode 0. Christmas Special.

Critiques Séries : Sense8. Saison 2. Episode 0. Christmas Special.

Sense8 // Saison 2. Episode 0. Christmas Special.


Et voici comment en deux heures, Sense8 m’a bouleversé. J’ai eu l’impression de vivre à cent à l’heure toute une saison. La communion que la série parvient à créer entre le spectateur, les séquences et la musique rassemblant ses héros, est unique en son genre. Je crois que je ne connais aucune série capable de faire ça aussi bien que Sense8. Cet épisode aurait pu être une parenthèse, mais l’épisode est important pour Sense8, pour les meilleurs épisodes de l’année 2016. La première saison de Sense8 était une vraie réussite, une surprise inattendue qui laissait entrevoir quelque chose d’encore plus grand. Cet épisode spécial de deux heures fonctionne alors comme un film et comme une introduction à la saison 2, afin de nous faire patienter encore quelques mois. Cet épisode traite d’ailleurs de la communion entre les personnages de façon légèrement différente de ce que la première saison pouvait faire. Peut-être car l’on s’est attaché aux personnages mais pas seulement, aussi car il y a quelque chose de réellement différent. Émotionnellement, Sense8 se concentre sur une scène, sur fond de « Hallelujah ». Il n’y a pas chant de Noël plus prévisible que celui-ci mais bon, on ne peut pas trop en vouloir à la série pour le coup. Car cela fonctionne. Il y a quelque chose de beau dans cet épisode, qui permet d’incarner de façon assez brillante l’esprit de Noël, celui qui nous rassemble et rassemble ici tous les personnages.

Sense8 utilise alors son épisode de Noël afin de donner des nouvelles de nos personnages préférés, mais fonctionne presque comme un nouveau pilote à certains moments. C’est d’ailleurs l’un des sentiments les plus étranges et auquel je ne m’attendais pas du tout. A la fin de la saison 1, tout le monde pouvait sentir qu’il y avait une nouvelle tension dramatique qui était en train de se mettre en place mais j’apprécie aussi le fait que cela ne soit pas un épisode pour rien. Kala doit par exemple gérer les problèmes de son mariage sans amour et son histoire avec Wolfgang (alors que cette relation avec ce dernier n’est partagée finalement que par la pensée). Notre allemand préféré doit gérer de son côté les conséquences de ce qui s’est passé à la fin de la saison précédente et démarre ainsi une guerre de gang à Berlin. La scène finale est assez efficace d’ailleurs même si dans un sens elle n’avait peut-être pas sa place ici. Lito est de son côté enfin libre de dire qu’il est gay. La relation entre Lito et Hernando va d’ailleurs prendre une grande partie de l’épisode et délivre quelque chose d’assez étonnant. Je ne m’attendais pas du tout à ce que les choses évoluent de cette façon mais je suis content que le coming out soit traité (la scène avec sa mère est l’une des plus belles de l’épisode, j’en ai même encore les larmes aux yeux).

Mais aussi la sexualité. Car Sense8 le dit clairement dans cet épisode : l’Homme est régit par le sexe. Rien d’autre. D’une certaine façon c’est assez vrai. Les soeurs Washowski (oui car entre la fin de la saison 1 et cet épisode, le dernier frère Washowski s’est transformé en femme) ont une vraie ambition avec Sense8 et c’est probablement ce sens universel qu’il y a derrière les personnages et leur histoire. Cette relation qu’il y a entre nos personnages favoris permet de créer quelques séquences partouzesques assez efficaces. Il y a quelque chose de très fusionnel dans la façon dont le sexe est dépeint dans Sense8. J’aime beaucoup car cela change un peu de ce que l’on a pour habitude de voir là aussi. Sun est en prison et mine de rien, c’est là aussi important et intéressant. Elle parvient à être la voix de la raison, celle du bilan aussi, alors qu’elle a besoin de se retrouver elle avec ceux qui partagent son esprit. Nomi et Will se cachent du gouvernement. Si ces deux là ne sont pas aussi passionnantes que les autres personnages, il y en a un qui a encore moins de chance et c’est Capheus. Ce dernier ne profite en rien de son recasting et l’histoire n’évolue pas aussi bien que l’on ne pouvait probablement l’espérer. Sense8 continue alors de créer des instants entre ses personnages et de préparer petit à petit les histoires de la prochaine saison. Cette sorte d’introduction fonctionne plutôt bien même si je ne m’attendais pas nécessairement à ce que cela aille dans cette direction pour autant.

Si cet épisode fonctionne comme un pilote en termes d’intrigues, cela fonctionne aussi en termes de thématiques. Si au fil des épisodes de la première saison, Sense8 parvenait à raconter son histoire autrement et surtout nous faire comprendre que c’était une célébration de l’expérience humaine universelle, la possibilité que l’on soit d’une certaine façon connectés les uns aux autres tout en ajoutant aussi ce qui fait le charme des Washowski : les arts martiaux et leur extravagance. Sense8 n’est plus aussi confuse dans cet épisode qu’elle ne l’était probablement parfois en saison 1. Finalement, cet épisode brille de milles feux à de nombreuses reprises, permettant d’entrevoir Sense8 autrement et surtout de ressentir la série durant deux heures comme si l’on venait de regarder une saison complète. Finalement, j’espère que la saison 2 sera du même acabit, aussi fascinante et passionnante que cet épisode spécial a pu l’être jusqu’à présent.

Note : 10/10. En bref, brillant.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article

yapi75 03/01/2017 23:37

Cette série est une vraie merveille. Pour moi, c'est l'anti Westworld (que j'apprécie pourtant beaucoup pour d'autres raisons) car elle brille par son humanisme et son amour universel alors que Westworld a un côté froid et cérébral qui pose en même temps d'autres thématiques. La saison 2 de Sense8 est en tout cas ce que j'attends le plus en 2017.

vini vin's 31/12/2016 16:35

Cette série est brillante, la meilleure de toute à mon sens !
La beauté, l'amour mais surtout ce qui nous rattache à cette planète : le lien à l'autre qu'il soit fraternel, ...familial au fond !
Il forme une famille, ils ne sont plus jamais seul... et pourtant combien l'est-on !
Mais aussi comme ce lien est fragile et peut être détruit par la Haine (et son pendant l'amour et ils le disent me semble t-il à un moment - je confond peut être - qu'au nom de l'amour on peut commettre des atrocités !!!
Quant au sexe.... ce n'est qu'un petit plus à mon sens, qui peut aussi dériver dans la violence....
En tous cas cette série est un plein d'émotions sans commune mesure !
je surkif !
Ma seule "déception" (un grand mot) est le changement d'acteur pour Capheus !!!

Reaper 28/12/2016 01:01

Mis à part le changement avec l'acteur de Capheus, qui est quand même bien amené (je ne veux pas en dire plus pour ne pas spoiler) j'ai trouvé cet épisode grandiose également !