Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Shut Eye. Saison 1. Pilot.

10 Décembre 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Shut Eye

Critiques Séries : Shut Eye. Saison 1. Pilot.

Shut Eye // Saison 1. Episode 1. Death (Pilot).


Créer des séries originales ce n’est pas ce qu’il y a de plus facile alors que l’on a désormais l’impression qu’avec le nombre de séries qu’il y a, on a déjà tout vu. Avec Shut Eye, Leslie Bohem (Extant, Le pic de Dante) s’est dit que ce serait pas mal de lier prédictions et mafia. Sur certains aspects, Shut Eye c’est un peu The Mentalist ou Psych avec des éléments un brin plus sombres dedans. Mais l’avantage ici c’est que le héros laisse entendre au téléspectateur qu’il est une fraude et que les choses sont peut-être en train de changer. Nouvelle série d’Hulu, Shut Eye se concentre sur Charlie Haverford (incarnée par Jeffrey Donovan - Burn Notice -), un ancien inventeur de tours de magie qui devient diseur de bonne aventure alors qu’il est surveillé par la mafia de très près. Ce premier épisode ne s’en sort pas trop mal à nous introduire son univers et ses personnages, aidé par un Jeffrey Donovan plutôt bon. Cela fait un bout de temps que je n’avais pas vu cet acteur dans une série et je crois qu’il s’est trouvé ici quelque chose de différent qui lui colle à la peau. A côté de lui, on retrouve notamment Emmanuelle Chriqui. J’aime bien cette dernière mais pour le coup elle semble aimer les prédictions. Elle était un personnage important dans Mentalist et elle semble être importante dans Shut Eye. Mais pourquoi pas, j’aime bien sa façon de jouer de ses charmes.

Charlie Haverford est un magicien raté qui arnaque les gens en se faisant passer pour un médium, sous le regard opressant de la mafia qui le contrôle. Après avoir été victime d'un choc crânien, il commence à voir les choses autrement et se demande même s'il n'est pas désormais capable d'offrir de véritables visions et prédictions.

Ce que je trouve un peu dommage avec Shut Eye c’est le fait que la série semble un peu coincée dans certains stéréotypes de mafieux que l’on a déjà vu dans d’autres fictions et qui n’aident pas spécialement la série à sortir de ses gons. Les Gypsies n’ont pas vraiment de représentation dans les films et les séries en dehors de leur portrait de vilains et de voleurs, alors forcément la série ne fait pas grand chose pour changer la vision que l’on peut avoir de ces gens. Bien entendu, la série n’a pas vraiment le temps de faire grand chose dans ce premier épisode alors qu’elle a déjà tout un tas de personnages dont elle doit raconter l’histoire pour que l’on connaisse pleinement l’univers de celle-ci. Leslie Bohem, la créatrice de Shut Eye, semble connaître suffisamment l’univers fantastique pour tenter de nous faire croire que les visions de notre héros sont vraies (ou en tout cas qu’elles sont plausibles). Alors que Shut Eye passe son temps au début à détruire le métier de diseur de bonne aventure, la série parvient à dire le contraire d’ici la fin du premier épisode. J’ai bien envie de voir la suite en espérant que cela soit réussi. Le casting ne brille pas vraiment même s’il reste sympathique, et le ton de la série reste encore à installer. Il reste donc à voir comment Shut Eye compte évoluer.

Note : 5/10. En bref, une série intéressante mais pas toujours réussie. A suivre…

Commenter cet article