Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Vikings. Saison 4. Episodes 12 et 13.

17 Décembre 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Vikings

Critiques Séries : Vikings. Saison 4. Episodes 12 et 13.

Vikings // Saison 4. Episodes 12 et 13. The Vision / Two Journeys.


Alors que « The Outsider » capturait à merveille ce que Ragnar était en train de devenir, « The Vision » fonctionne avant tout pour sa scène finale. Le reste de l’épisode, sans être mauvais, n’était pas exceptionnel pour autant. C’est un épisode qui expose les choses et les contemple peut-être un peu trop. La série sépare alors ses forces et le résultat est un peu décevant. Les erreurs commises par la série dans cet épisode ne permettent pas de passer un aussi bon moment que l’on ne pouvait l’espérer. L’épisode sert de préparation à ce qui va arriver par la suite. C’est une extension de l’aventure de Bjorn à Rome et du retour de Ragnar en Angleterre. Un tel épisode peut toujours être important et surtout être touchant. Laisser faire Vikings de la mise en place d’intrigues et de personnages s’est ainsi avéré être une bonne idée. Sans surprise, c’est Ragnar qui fonctionne le mieux dans cet épisode. Travis Fimmel continue de briller et la série à utiliser sa présence à son avantage. Après la saison précédente, où Ragnar a perdu sa façon d’être un leader et sa capacité à gagner des batailles, permet à Vikings de poser des questions et d’aller de l’avant autrement. Ragnar est parfait dans ces deux épisodes mais je dois avouer que je m’attendais à quelque chose d’un peu différent également.

Je pense que la série écrit trop, quitte à devenir prosaïque. Et il y a pas mal de choses comme ça dans « The Vision » à mon grand regret. Je m’attendais peut-être à un truc différent. Je ne sais pas pourquoi Vikings reste malgré tout une excellente série et surtout captivante alors que ce n’était pas gagné d’avance. Ivar a lui aussi largement de quoi faire dans cet épisode et le reste du casting trouve une place au fur et à mesure. Ce que je regrette presque c’est que la série ait passé toute une saison à faire de ses femmes les personnages les plus importants (les 4.01 à 4.10) pour les laisser un peu trop de côté à mon goût par la suite. Les femmes sont là mais c’est dans « Two Journeys » qu’elles parviennent surtout à asseoir leur présence. Katheryn Winnick et Josefin Asplund ont donc chacune d’entre elle un petit quelque chose à offrir qui me plaît. Pourtant, quand il s’agit de se pencher sur Lagertha, la série reste un peu en surface dans « The Vision » avant de donner un peu plus de caractère à l’histoire de ces dames dans le suite. Cette aventure de « Two Journeys » est terriblement bonne. L’épisode change un peu de ce que la série a pour habitude de nous offrir tout en conservant le ton dramatique de la série.

Ce que j’ai préféré là dedans ce sont les scènes entre Travis Fimmel et Alex Hogh. Il y a quelque chose de terriblement touchant et passionnant dans le récit de ces deux personnages. Les séquences qu’ils partagent sont surtout faites de dialogues, pas toujours les plus inspirées, mais ça fonctionne et je pense que c’est ce qu’il faut retenir avant toute chose. Ragnar et Ivar forment donc un bon duo que la série utilise judicieusement, afin de créer un parallèle différent avec le reste des histoires. On sent par ailleurs que les choses vont de l’avant sans Ragnar. Personne n’est perdu sans lui et personne ne semble se soucier d’aller le chercher. Du coup, je me demande si au fond la série n’est pas en train de préparer la mort de Ragnar et donc de construire un monde où Ragnar n’est pas nécessaire pour gagner ou pour aller de l’avant. Ce serait un peu dommage de se séparer d’un tel personnage mais d’un autre côté cela aurait aussi du sens et je dois avouer que j’aurais bien envie d’en voir encore plus. Sans Ragnar on est en droit de se demander si Vikings peut fonctionner. J’ai envie de croire que oui, surtout avec Jonathan Rhys Meyers qui arrive dans la saison 5 (déjà commandée). Les personnages sont donc au sommet de leur art pour la plupart dans « Two Journeys » et la série montre aussi sa puissance visuelle ne serait-ce que pour les scènes sur les bateaux. La démesure se fait ressentir pour le meilleur.

Note : 5.5/10 et 8/10. En bref, capable de très belles et bonnes choses comme de moins bonne, Vikings continue d’être un must-see.

Commenter cet article