Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

DC’s Legends of Tomorrow (Saison 2, épisodes 3 à 6, 8) : à la recherche d’un équilibre

12 Décembre 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #DC's Legends of Tomorrow, #Legends of Tomorrow

DC’s Legends of Tomorrow (Saison 2, épisodes 3 à 6, 8) : à la recherche d’un équilibre


S’il y a bien un problème constant avec Legends of Tomorrow c’est son manque cruel d’équilibre. Elle est capable de faire des choses sympathiques (le cross-over 2.07 ou encore « Outlaw Country » 2.06) mais aussi des trucs qui ne risquent pas de marquer les esprits fort longtemps (« The Chicago Way » 2.08). Si les déceptions s’enchaînent d’épisodes en épisodes, Legends of Tomorrow reste attirante. Peut-être car elle fait partie d’un univers particulier, je ne sais pas trop mais en tout cas tout ce que je sais c’est que cela fonctionne plutôt bien quand la série veut s’en donner les moyens. Aidée par son casting 5 étoiles, elle continue de nous proposer des intrigues diverses et variées. Quand on prend l’exemple d’ « Abominations » (2.04) et ses zombies confédérés, je pense que Legends of Tomorrow aurait réellement pu faire quelque chose. Notamment car les zombies c’est facile à utiliser mais peut-être pas autant qu’on le souhaite dans une série comme celle-ci. L’épisode utilise tous les poncifs du genre ce qui permet de délivrer quelques bonnes séquences d’action et donc nous divertir mais ce n’est pas suffisant. En se séparant en plus de ça en presque trois intrigues distinctes, l’épisode ne peut pas passer autant de temps qu’il le souhaite sur les meilleures choses. Car il faut donner de la matière aux autres histoires et aux autres personnages coincés dans des intrigues un brin moins passionnantes que celle de la semaine.

Comme Legends of Tomorrow est une série sensée parler de superhéros, elle aurait dû induire quelque chose sur le sujet dans l’épisode sauf que cela ne fonctionne pas comme prévu non plus. A certains moments, Legends of Tomorrow me rappelle ces séries d’action des années 90 que j’adorais regarder mais qui n’étaient pas spécialement les plus intelligentes du monde. Après, je suis bien d’accord avec le fait que l’épisode était fun mais le scénario n’était pas toujours à la hauteur des attentes. A côté, j’ai légèrement préféré « Compromised » se déroulant en 1987 dans le but d’arrêter Damien Darhk alors qu’il s’apprête à interférer avec le traité des forces nucléaires entre les Etats-Unis et l’URSS afin de démanteler des missiles à charges nucléaires et à charges conventionnelles. Pour le coup, remettre un vilain de la précédente saison d’Arrow dans Legends of Tomorrow est un choix judicieux même si c’est vivre avec un passé qui n’a pas toujours brillé à mon goût. Et c’est bien là que c’est dommage car j’ai beau adorer Damien Darhk comme vilain, Legends of Tomorrow ne l’utilise pas toujours de la meilleure des façon. Mais encore une fois, ce n’est que mon humble avis. Car au fond je prend du plaisir devant Legends of Tomorrow mais pas autant que je ne le souhaiterais et c’est bien là le problème.

Dire qu’il faut attendre le Wild West (2.06) pour que Legends of Tomorrow se réveille réellement. Car pour le coup, cet épisode était vraiment excellent. Si l’idée aurait pu rapidement tourner au vinaigre, Legends of Tomorrow parvient à trouver une façon différente de nous plonger dans cette époque qui change de ce que l’on avait pu voir jusqu’à présent (et c’est assez rassurant à mon humble avis). « Outlaw Country » explore alors de nouvelles histoires et de nouveaux territoires avec une façon de façon qui reste assez familière. Les personnages sont développés, l’humour est savamment dosé et il y a de l’action à tous les coins de rue pour notre plus grand plaisir. Amaya et Nate s’intègrent plutôt bien à l’équilibre alors qu’ils ont chacun une approche distinctive et différente sur le fait d’être un superhéros, tout cela permet également d’enrichir la dynamique du groupe. Legends of Tomorrow change donc un peu sa façon d’aborder les choses et je dois avouer que c’est plutôt rassurant dans son ensemble. Mais tout repart en fumée deux épisodes plus tard dans « The Chicago Way ». On se retrouve dans le Chicago des années 20. Ce n’est pas que je n’apprécie pas le voyage dans le temps, mais juste qu’il ne fonctionne pas comme prévu.

Finalement, Legends of Tomorrow délivre ici 5 épisodes plutôt sympathiques dans leur ensemble quand la série le veut bien. L’humour est parfois là, l’action aussi, mais ce qui manque un peu dans certains épisodes c’est une vraie cohésion de groupe et un scénario qui ne part pas dans tous les sens. L’un des problèmes que connaît Legends of Tomorrow c’est qu’elle n’a pas encore trouvé le bon équilibre même si je dois reconnaître que je préfère ce qui est fait cette année dans la série par rapport à l’an dernier et que Legends of Tomorrow a plus de cachet que Timeless (NBC) pour les voyages dans le temps.

Note : 6.5/10. En bref, c’est divertissant mais malgré quelques bons moments, la série pourrait mieux faire…

Commenter cet article