Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

The Vampire Diaries (Saison 8, épisodes 3 à 5) : la mort rode toujours

3 Décembre 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : The Vampire Diaries

The Vampire Diaries (Saison 8, épisodes 3 à 5) : la mort rode toujours


Ce n’est pas toujours facile pour une série comme The Vampire Diaries de grandir dans la bonne direction quand on sait à quel point elle a déjà presque tout raconté. J’aime bien la place que les personnages ont dans cette série et le fait que la série donne encore de la place à Elena me plaît. C’est un fantôme qui plane au dessus de The Vampire Diaries mais qui est nécessaire. La série garde encore un vrai suspense sur un hypothétique retour du personnage mais l’on sait pertinemment que cela va arriver tôt ou tard. Il y a toujours des tas d’incohérences entre les personnages mais l’on va dire que c’est ce qui fait le charme de The Vampire Diaries désormais. Je ne suis pas toujours intrigué dans ces trois épisodes mais la série prépare petit à petit la conclusion de son histoire. Si certains chemins sont étranges comme le fait que si Sybil peut effacer tous les souvenirs de Damon avec Elena alors pourquoi ne peut-elle pas effacer ceux de Bonnie pour Enzo. Est-ce que c’est uniquement car son humanité est toujours intacte. Rien n’est vraiment clair dans le scénario et par moment on a l’impression que les scénaristes jouent en fonction de ce qui les arrange. Du coup, « You Decided That I Was Worth Saving » n’est pas vraiment un épisode brillant mais il reste suffisamment agréable pour que l’on passe un bon moment.

Je me demande si le pire ce n’est pas que Sybil efface les souvenirs de Bonnie à Damon. C’est beaucoup plus terrible quand on sait à quel point l’amitié entre Bonnie et Damon est l’une des meilleures choses que The Vampire Diaries nous ait délivré depuis ses débuts. Si l’épisode dans sa globalité n’est pas vraiment brillant et qu’il prend tout un tas de raccourcis, je ne sais pas trop pourquoi The Vampire Diaries semble vouloir casser un peu l’ambiance. C’est assez compliqué de savoir où est-ce que cette saison veut en venir par moment, notamment quand à la fin de l’épisode 4, Alaric sort de son égout. Mais The Vampire Diaries a le mérite de savoir créer de l’émotion quand elle le veut bien dans l’épisode 4. A la fin encore une fois. Car tout ce qu’il y a de vraiment bien se passe à la fin de l’épisode. Ce n’est pas nouveau que ce genre de choses se déroulent à la fin des épisodes dans les séries mais l’équilibre dans The Vampire Diaries n’est pas toujours très bien trouvé. J’ai l’impression par moment que la série a envie de grandir mais qu’elle ne sait pas nécessairement comment s’y prendre. C’est comme dans « You Decided That I Was Worth Saving » avec le retour de Tyler et oups… Tyler qui décède.

Cela n’a aucun impact émotionnel alors que Tyler reste un personnage important de The Vampire Diaries (ou en tout cas qui l’a été un peu par le passé). De ce fait, il manque un petit quelque chose là dedans, un équilibre qui pourrait permettre à The Vampire Diaries d’aller dans la bonne direction. Sybil par exemple est une bonne idée. C’est un personnage qui a su rapidement s’imposer dans l’univers de The Vampire Diaries mais le seul problème que j’ai avec cette histoire c’est que cela ne fonctionne pas comme l’on pourrait s’y attendre. En effet, Sybil me rappelle par moment les heures sombres de l’an dernier et de ses vilaines pas très bien écrites. Je crois que The Vampire Diaries a encore des efforts à faire pour trouver un bon équilibre dans la série. Si je trouve que les deux premiers épisodes sur les trois ne sont pas mauvais, ils n’ont rien d’exceptionnels et laissent la série s’enfermer dans une sorte de schéma un brin déjà vu. Le clou du spectacle reste « Coming Home Was a Mistake » qui tente de reprendre les choses sous un angle un peu plus émotionnel. S’il y a bien quelque chose que The Vampire Diaries maîtrise ce sont bien les enterrements et dans un sens heureusement vu le nombre de morts qu’il y a eu au fil des années.

Mais l’épisode et sa façon de faire ne sont pas suffisamment touchants. Je m’attendais vraiment à quelque chose d’un peu plus rythmé ou alors d’un peu plus touchant. Je n’arrive plus à me laisser embarquer par les sentiments que la série tente de nous communiquer. C’est un problème mais je sais aussi que The Vampire Diaries est fatiguée, qu’elle arrive à bout de souffle dans les derniers épisodes de son histoire. Elle est encore capable de créer de jolis moments comme celui de la vogue à la fin de l’épisode 5. C’est un moment d’émerveillement qui rappelle l’ouverture de la saison 2 de la série quand il y avait d’autres gens qui habitaient à Mystic Falls que tous ces vampires, ces sorcières, ces gens bizarres, etc. Finalement, j’espère que la suite de la saison sera un peu plus surprenante car je pense que The Vampire Diaries en a réellement besoin pour que l’on soit motivé à voir la suite.

Note : 5/10. En bref, un équilibre à trouver n’est pas toujours chose facile.

Commenter cet article