Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Workingirls (Saison 4, 12 épisodes) : l’urgence du changement

30 Décembre 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Workingirls

Workingirls (Saison 4, 12 épisodes) : l’urgence du changement


Changement de lieu pour nos amies de Workingirls. Après avoir passé trois années au bureau et un téléfilm en prison, la série change de lieu. Cette fois-ci on retrouve nos personnages aux urgences. Si l’idée reste séduisante et qu’elle délivre suffisamment d’idées originales afin de nous faire rire, le résultat n’est pas aussi efficace que l’on aurait probablement pu l’espérer. La série répète un peu cerrtains schémas que l’on avait déjà pu voir au bureau. Si l’originalité n’est donc pas spécialement au rendez-vous, on est heureux de retrouver les âneries de ces personnages qui ne se prennent pas la tête et s’amusent. Le milieu médical est un milieu qui est facile à utiliser afin de raconter des conneries qui peuvent être drôles et pourtant, c’est un milieu très peu utilisé en comédie. Rares sont les comédies qui mettent en scène des médecins. J’ai bien aimé le fait que Workingirls tente quelque chose de nouveau afin d’éviter de lasser les téléspectateurs. Après tout, en 3 saisons la série a déjà vu énormément de sujets différents. Il était donc très difficile de faire quelque chose de neuf et ce même si j’apprécie énormément ces personnages. Le seul truc c’est qu’il manque à cette saison 4 le charme ravageur comique de Blanche Gardin. Celle qui incarnait Hélène dans la série a complètement disparue.

C’est dommage car c’était l’un des meilleurs éléments de Workingirls depuis le début. Qui n’a pas rit à chacune de ses frasques. Cela veut dire plus de temps pour d’autres personnages que l’on n’apprécie peut-être pas autant. Heureusement qu’il y a les Sophie ne direz vous mais là aussi elles font plus ou moins la même chose que ce qu’elles faisaient déjà à l’accueil dans les premières saisons. Il n’y a aucune originalité là dedans. Les Sophie commencent à lasser, d’autant plus qu’il y a déjà eu un programme court à leur effigie que je suivais religieusement sur Canal + à l’époque. Pour tout vous dire, je crois que la magie de Workingirls ne fonctionne plus aussi bien sur moi qu’auparavant. Alors oui, il y a quelques moments de génie où la série parvient à raconter des trucs vraiment drôles. C’est le but après tout mais ces moments sont bien trop rares par rapport aux saisons précédentes. Laurence Arné est quant à elle toujours la même, Débo, la nymphe. Si j’aime bien ce personnage et qu’elle parvient avec l’univers hospitalier à nous laisser entrevoir d’autres parties de sa personnalité, ce n’est pas suffisamment fort à mes yeux. Workingirls a perdu de son charme en cours de route, donnant l’impression qu’elle ne sait plus vraiment comment s’y prendre pour se renouveler.

Il faut dire qu’elle a raconté tellement d’histoires et utilisé tellement de gimmicks. La saison 2 était déjà un premier signe de faiblesse alors que la première saison menait ses épisodes tambour battant, brûlant des idées au kilomètre. Désormais, il n’y a plus grand chose à faire pour que Workingirls soit encore capable de nous surprendre et c’est bien là le problème. Si globalement, Workingirls ne manque pas de personnages sympathiques et de trucs qui donnent envie, l’ensemble ne fonctionne pas aussi bien que je n’aurais probablement pu l’espérer au premier abord et c’est bien dommage. Certains épisodes sont plus réussis que d’autres (notamment Noël) car ils jouent sur une certaine forme de nostalgie et sur l’attachement que la série a réussi à créer avec les personnages. La saison 3 était un décrochage complet. Ce téléfilm de prison était sympa sur certains points mais globalement une vraie déception. si j’apprécie que cette saison 4 soit bien meilleure que la précédente, la série n’arrive plus à créer une vraie originalité dans son aventure. Et je crois que le clou du spectacle était cette histoire d’épidémie zombie. La série part complètement en cacahuète comme s’il n’y avait pas du tout de pilote à bord et c’est vraiment dommage. Je dois avouer que j’espérais beaucoup de cette saison mais Workingirls ferait bien mieux de s’achever là dessus, sans trop prendre le risque de nous ennuyer à nouveau.

Note : 4.5/10. En bref, une nouvelle déception. La magie n’opère plus, la série se répète.

Commenter cet article