Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Z Nation (Saison 3, 14 épisodes) : toujours plus gore, toujours plus zombies

25 Décembre 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Z Nation

Z Nation (Saison 3, 14 épisodes) : toujours plus gore, toujours plus zombies


Dans sa connerie, Z Nation arrive par moment à être une très bonne série. Bien évidemment il ne faut pas faire attention au visuel qui n’est pas toujours inspiré, mais des épisodes comme « Little Red and the Wolf » (3.05) viennent démontrer que Z Nation a des choses à raconter et surtout à prouver aux téléspectateurs : ce n’est pas qu’une série de Asylum et donc crétine, c’est aussi une série qui sait être fun dans le bon sens du terme par moment. Les intrigues de la saison ne sont pas toutes brillantes mais le schéma emprunté cette année permet de développer les personnages autour de vilains bien définis et d’histoires qui ne se prennent pas trop la tête. En dehors des fonds verts légendaires d’Asylum, Z Nation sort donc un peu du lot. Pour une série de zombies, elle a su sortir un peu des sentiers battus et ainsi nous plonger dans un univers qui fonctionne. Ce que je trouve cependant dommage c’est que la fin de saison soit aussi bazardée car elle était bien partie (notamment avec « The Siege of Murphytown » 3.12 qui prépare à merveille la fin de la saison) mais ce n’est pas vraiment suffisant. Le premier épisode de la saison est déjà un grand moment assez fun, ne serait-ce que pour l’introduction de l’épisode qui change un peu de ce que l’on a pour habitude de voir dans le genre.

La série sort les armes tant dans le sens littéral que dans le sens le plus métaphorique du terme et continue également de faire quelques bonnes références ici et là. « No Mercy » a beau ne pas être le meilleur épisode de Z Nation, en termes d’introduction la série sait nous réintroduire à son univers. Et c’est déjà pas mal. C’est toujours une bonne chose que de retrouver Warren, Doc, Addy et le reste du gang de retour en action, même si la série reste au premier abord coincée un peu dans ce qu’elle a raconté par le passé. J’apprécie donc qu’elle change un peu de registre par moment afin d’aller dans de nouvelles directions. Les enjeux n’étaient pas très bien définis dans ce premier épisode. Il faut attendre que les choses se construisent petit à petit et que la saison démontre également son potentiel. Le premier épisode à m’avoir réellement enchanté c’est « Escorpion and the Red Hand » (3.04) qui est le bon moment où Z Nation nous plonge à nouveau dans son univers parfois un peu ragoutant. Mais c’est aussi pour ça qu’on aime cette série, pour sa violence et son intensité du genre. C’est pour cela que cet épisode nous permet de retrouver le mojo de la série et aussi pourquoi je suis encore là après 3 saisons.

Je me souviens encore de la première saison assez ratée de Z Nation qui n’avait pas cerné ce qu’elle devait incarner et qui s’était alors égarée dans le schéma de la semaine. L’an dernier, Z Nation a compris ce qu’il fallait changer et avait fait des efforts pour nous donner une légère impression différente, ce qui se ressent également dans cet épisode. Car Z Nation a beau continuer le côté cas de la semaine, il y a un vrai fil conducteur dans ce que vivent les personnages. Si la saison 3 fait des efforts, elle a aussi ses points faibles. Si la série a su s’améliorer au fil des années, elle conserve ses problèmes narratifs des débuts. Notamment avec « Doc Flew Over the Cuckoo’s Nest » (3.06) qui doit être l’un des rares très mauvais épisodes de cette saison. On s’y ennui terriblement et je crois que finalement l’asile n’était pas la meilleure idée qu’ils pouvaient avoir. Non pas que la série ne fonctionne pas dans ce genre de moments mais disons que Z Nation n’a pas trop su quoi faire. Le fun de Z Nation vient des concepts que la série est capable d’embrasser de semaines en semaines. La zone 51 ? Les doigts dans le nez. Une serre avec des histoires de zombies ? Sans problème. Et à son meilleur, Z Nation est capable de raconter des trucs assez fous avec toujours peu de moyens.

Mais le fun est ici un peu oublié au profit d’intrigues un brin ennuyeuses et surtout ce qui se passe dans cet épisode ne fonctionne pas aussi bien que l’on ne pouvait probablement l’espérer. Si voir Doc démontrer ses capacités est la meilleure chose qui se passe dans cet épisode, ce n’est pas suffisant pour supporter la totalité de l’épisode. Finalement, si Z Nation a ses défauts, elle aura délivré une saison 3 plutôt bonne dans son ensemble avec des surprises et surtout toujours plus d’idées gores. On ne pouvait pas demander mieux.

Note : 5.5/10. En bref, une saison assez bien équilibrée même si certaines idées fonctionnent mieux que d’autres…

Commenter cet article