Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critique Ciné : Faut pas lui dire (2017)

5 Janvier 2017 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critique Ciné

Critique Ciné : Faut pas lui dire (2017)

Faut pas lui dire // De Solange Cicurel. Avec Jenifer Bartoli, Camille Chamoux et Stéphanie Crayencour.


Ah, les comédies françaises, chaque année c’est la même chose. On se dit qu’elles vont changer, qu’elles vont enfin devenir toutes bonnes et puis sort alors la première comédie française de l’année et c’est la catastrophe. Je n’ai rien contre Jenifer, je n’ai rien contre ces femmes et l’histoire qu’elles veulent nous raconter, c’est juste que l’ensemble ne fonctionne pas. J’ai passé une bonne demie heure à m’ennuyer terriblement au début alors que le film subit une mise en place lourde. Premier long métrage de Solange Cicurel, cette dernière a encore des efforts à faire avant de réellement intéresser. Je pensais pourtant que ce film était fait pour moi, notamment car j’adore les films girly à certains moments. Si la base même du film est plutôt drôle, le film ne cherche pas vraiment l’originalité et se laisse alors porter par son postulat de départ. Le tout tourne alors autour de situations déjà vu, en mieux ailleurs. Si je peux reconnaître que Faut pas lui dire fonctionne par moment, il manque un vrai truc qui aurait pu réellement m’accrocher jusqu’au bout sans me donner envie de quitter la salle le plus rapidement possible. Je m’attendais à une comédie plus folle, plus intéressante, pas à un truc que l’on a la mauvaise impression d’avoir déjà vu des dizaines de fois auparavant.

Laura, Eve, Anouch et Yaël sont quatre cousines, très différentes et très attachantes, qui ont un point commun : elles mentent, mais toujours par amour ! Quand les trois premières découvrent quelques semaines avant le mariage de leur petite cousine que son fiancé parfait la trompe, elles votent à l’unisson « Faut pas lui dire » !

Si l’on a envie de comparer Faut pas lui dire, je pense que cela aurait pu être le penchant français de Sex & the City, mais comme l’ensemble est bien trop décevant, ce n’est jamais à la hauteur. La distribution est d’ailleurs assez inégale. Les actrices ne sont pas toutes bonnes et la direction de Solange Cicurel n’est pas spécialement encourageante pour la suite. J’aime beaucoup ce genre de films au premier abord, mais Faut pas lui dire n’entre malheureusement pas dans mon palmarès. Il y a de jolis messages derrière tout un tas de trucs désolants, notamment sur l’amour, la vérité toujours bonne à dire et tolérer les choix des uns et des autres. On aurait pu attendre peu d’un film féministe qui avait toutes les cartes en main pour nous surprendre. Le film tombe rapidement dans les platitudes du genre, sans vraiment en sortir (hormis quelques bonnes exceptions). Et le fait que le film s’enferme dans la bienséance et quelque chose de fade, n’encourage en rien le spectateur. Je sais bien que je suis peut-être un peu dur avec ce film de seconde zone mais je ne pense pas qu’il mérite vraiment mieux que tous ces qualificatifs. Je ne suis pas sûr non plus que Solange Cicurel soit une réalisatrice de talent. Elle pourrait bien faire carrière à réaliser des épisodes de Clem, mais au cinéma cela n’a rien de spécialement encourageant.

Note : 3/10. En bref, malgré la patate de Jenifer (et le film en avait besoin), Faut pas lui dire tombe dans les platitudes de la comédie française dans ce sous Sex & the City à la française.

Commenter cet article