Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critique Ciné : Ouvert la Nuit (2017)

12 Janvier 2017 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critique Ciné

Critique Ciné : Ouvert la Nuit (2017)

Ouvert la Nuit // De Edouard Baer. Avec Edouard Baer, Sabrina Ouazani et Audrey Tautou.


L’égo de certains n’est pas toujours une bonne chose. Et Edouard Baer, après avoir réalisé deux mauvais films, tente une nouvelle fois de faire son bout de chemin. Le dernier en date, Akoibon, était ridicule et surtout très mauvais. Mais on va dire que j’ai mis cette histoire de côté quand j’ai été voir Ouvert la Nuit. Car oui, je m’attendais à un film drôle, mélo sur les bords, rythmé par une nuit où tout peut arriver. Ce road movie nocturne ne fonctionne donc que partiellement, grâce à quelques séquences qui sans être mémorables s’impriment plutôt bien dans l’esprit du spectateur. Edouard Baer tente ici de parler de son univers et il le fait plus ou moins bien, dès qu’il tente d’évacuer sa vision des choses et parvient alors à faire un truc légèrement différent. Mais Ouvert la Nuit n’arrive pas à captiver notre attention comme il le devrait. Le film n’est ainsi jamais vraiment passionnant, se contentant alors de séquences ici et là, sans grande ambition. Mais d’un autre côté il se dégage de Ouvert la Nuit une certaine chaleur qui fait du bien. On n’est pas passionné mais on s’y sent bien devant ce film. Je pense que c’est quelque chose d’important, surtout quand globalement le tout est légèrement décevant. Ce n’est pas qu’Edouard Baer est un mauvais cinéaste, disons que je le préfère juste en tant qu’acteur.

Luigi a une nuit pour sauver son théâtre. Une nuit pour trouver un singe capable de monter sur les planches et récupérer l'estime de son metteur en scène japonais ; une nuit pour regagner la confiance de son équipe et le respect de sa meilleure amie - qui est aussi sa plus proche collaboratrice... et pour démontrer à la jeune stagiaire de Sciences Po, tellement pétrie de certitudes, qu'il existe aussi d'autres façons dans la vie d'appréhender les obstacles...

Et dans Ouvert la Nuit il ne s’en sort pas trop mal. Il est un peu de partout, vagabonde et erre dans Paris. Cette façon que Ouvert la Nuit a de présenter Paris la nuit me plaît. Cela change un peu de ce que l’on a pour habitude de voir. C’est un peu comme regarder un numéro de Paris Dernière mais avec Edouard Baer en animateur et pas Xavier de Moulins. C’est donc un Edouard Baer plutôt fidèle à lui-même, ne cherchant à tromper personne que l’on retrouve dans ce film. Ce n’est pas une histoire humble et globalement on sent que c’est plus une façon bien à lui de prouver quelque chose, mais il y a parfois un brin de loufoquerie qui fait mouche, de même que la poésie de certains moments qui peut se dégager. On retrouve à ses côtés Audrey Tautou, actrice française autrefois bankable et aujourd’hui réduite à des seconds rôles un peu effacés. Comme cela peut être le cas dans ce film qui laisse les seconds rôles naviguer autour du héros sans pour autant être réellement pris en considération. Son personnage est là pour donner son avis, créer un dilemme dans la tête de Luigi, sans pour autant que cela n’ait vraiment de conséquences. C’est dommage car l’actrice est talentueuse et méritait peut-être un peu mieux. Fort heureusement que la tendresse qu’elle apporte dans Ouvert la Nuit fonctionne. Il en va de même pour le charme de Sabrina Ouazani qui est peut-être bien celle qui sort vraiment du lot dans ce schmilblic.

Note : 5/10. En bref, un film qui n’arrive pas toujours à trouver un bon équilibre mais qui, teinté d’une certaine poésie, laisse l’aigreur sur le palier. C’est chaleureux, rien de plus, on l’oubliera la semaine prochaine mais Ouvert la Nuit est un film à la double personnalité, celle que l’on déteste et celle qui nous charme.

Commenter cet article