Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Beyond. Saison 1. Pilot.

13 Janvier 2017 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Beyond

Critiques Séries : Beyond. Saison 1. Pilot.

Beyond // Saison 1. Episode 1. Pilot.


Freeform continue d’amorcer son virage identitaire avec Beyond, une série fantastique dans la lignée des Shadowhunters ou encore The Shannara Chronicles. L’idée est plutôt bonne sur le papier et à l’écran, le résultat est suffisamment satisfaisant pour se laisser prendre par cette histoire produite par Tim King (Heroes, Touch). Comparée par certains à Stranger Things (même si je ne trouve pas que cela soit véritablement la bonne comparaison à voir tant Beyond n’est pas spécialement à la hauteur de la série de Netflix), la série d’Adam Nussdorf (Lost, Tron la révolte, Once Upon a Time in Wonderland) parvient malgré tout à nous agripper du début à la fin de son histoire sans trop de difficultés. Nous suivons alors les aventures de Holden Matthews, un jeune homme qui a passé douze ans dans le coma. Si jusque là Stranger Things pourrait ressembler à Beyond, l’évolution narrative de la série par la suite est un peu différente. D’ailleurs, elle fonctionne plutôt bien du début à la fin de ce premier épisode. La façon dont sont distillés les éléments et les révélations permet de se prendre au jeu rapidement. Il y a des mystères, une ambiance lugubre voulue et réussie et des personnages qui ont suffisamment de charisme pour porter la série. Ce n’était clairement pas donner de voir une série comme Beyond être une petite réussite sur Freeform, qui n’est pas la chaîne de qualité par excellence même si ses tentatives dans le fantastique ne se sont pas toutes soldées par des échecs (en termes de qualité en tout cas).

Après douze ans de coma, Holden Matthews se réveille et se découvre doté d'étranges pouvoirs surnaturels qui ne tardent pas à le plonger en plein coeur d'un complot qui le dépasse. Désormais, Holden doit tenter de comprendre ce qui lui est arrivé au cours des 12 dernières années, durant lesquelles son esprit semble avoir vécu une vie parallèle, essayer de s'acclimater à un monde qui ne l'a pas attendu pour évoluer, et surtout trouver les clés qui lui permettront de répondre à une question importante : pourquoi lui ? Pas simple quand on ne peut se fier à personne...

Quoi qu’il en soit, ce premier épisode sait utiliser les enjeux de Beyond intelligemment sans jamais trop en faire ou en tombant dans certains clichés. Non, le but est réellement de créer quelque chose qui peut durer. La scène de combat vers la fin de l’épisode s’avère efficace, tant sur le plan visuel que sur le plan de l’action que cela met en place. Cela va permettre à Beyond de réellement décoller et de nous embarquer dans la seconde partie de l’histoire. La première partie de l’épisode se concentre surtout sur le retour de notre héros chez ses parents qui n’auraient jamais espérer le voir vivre à nouveau ou en tout cas le voir éveillé. Beyond avait besoin d’éléments conspirationnistes et elle ne s’en sort pas trop mal là non plus afin de les établir. La conspiration présentée est parfois un peu cliché mais malgré tout, elle tient la route. Le « Trust no one » est efficace. Je trouve cependant dommage le personnage de Jeff, ami de Holden avant qu’il ne plonge dans le coma soit aussi mal développé. On voit un peu trop les choses venir à des kilomètres mais je vais le mettre sur le coup du besoin de présenter rapidement les enjeux sans trop s’attarder tout de suite sur les personnages secondaires. Quoi qu’il en soit, ce premier épisode est suffisamment divertissant pour séduire un large public en espérant bien évidemment que Freeform sache en faire son fer de lance pour proposer encore plus de séries originales dans la même veine.

Note : 7.5/10. En bref, un premier épisode efficace qui présente intelligemment son univers particulier, notamment grâce à une mise en scène intelligente et des personnages suffisamment charismatique pour nous emporter.

Commenter cet article