Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Blindspot. Saison 2. Episode 11.

20 Janvier 2017 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Blindspot

Critiques Séries : Blindspot. Saison 2. Episode 11.

Blindspot // Saison 2. Episode 11. Droll Autumn, Unmutual Lord.


Si la seconde partie de la saison 2 change légèrement de direction par rapport à la première, je reste persuadé que Blindspot a quelques problèmes qu’elle a bien du mal à corriger. Cela ne veut pas dire qu’il lui ait impossible de changer mais disons que cet épisode, hormis quelques bonnes séquences d’action a énormément de mal à sortir du lot comme on pourrait l’attendre. Je crois qu’il va falloir attendre un peu avant que la série ne puisse réellement nous accoutumer à ce qu’elle prépare pour la fin de la saison. L’épisode démarre d’ailleurs doucement qui ne fonctionne qu’à partir de la seconde partie. Le concept de forcer le FBI à travailler avec la CIA est un classique de ce genre de séries. C’est même un truc que Blindspot a déjà joué dans la première saison, c’est dire si le twist est un peu biaisé désormais. Si l’an dernier c’était sympathique de voir la CIA mettre ses pieds dans les bureaux du FBI, cette année c’est beaucoup moins original et cela n’a donc pas vraiment la place que cela devrait avoir. De plus, Chad Donella ne vaut pas ce que Michael Gaston a pu faire précédemment alors la comparaison est forcément de mise. Le fait est que son personnage, Keaton, est assez ennuyeux voire même irritant par moment. Il n’y a rien de bien intéressant à raconter avec lui, aucun concept qui ne vaut réellement la peine…

Du coup, Blindspot se laisse un peu avoir par ses problèmes narratifs afin de raconter encore et encore les mêmes choses. L’épisode sert alors de remplissage durant sa première partie alors que la seconde permet de libérer un brin de nouveauté. Les personnages respirent alors un peu plus et l’histoire peut enfin montrer ce qu’elle est venue faire dans l’univers de Blindspot. Ouf ! Mais l’on n’est pas totalement sauvés non plus. La série reste en pilote automatique avec des personnages qui n’évoluent pas vraiment, hormis Jane et Weller alors que l’épisode leur permet encore une fois de créer un parallèle avec leur propre vie. Si l’idée n’est pas mauvaise, je préfère largement quand Blindspot se concentre sur ses conspirations et cie plutôt que sur les états d’âmes des personnages. Ce n’est pas comme si le casting était capable de produire des scènes d’action efficace alors qu’ils sont un peu plus mou du genou quant aux émotions. Jane Alexander reste la tête de Blindspot et la série continue de le prouver. A ses côtés, le reste des personnages a un peu de mal à exister (même si le scénario fait tout pour intégrer Reade, Patterson, etc.). D’ailleurs, de voir Reade et Patterson de nouveau au coeur de l’action est une bonne chose. Mais voilà, Blindspot reste encore un peu en mode stand-by pour le moment. J’espère juste que le prochain épisode va nous lancer à chaud dans une seconde partie de saison plus palpitante…

Note : 4.5/10. En bref, la série continue de s’égarer entre une première partie ennuyeuse, une intrigue un peu déjà vu et une seconde qui réveille enfin tout le monde…

Commenter cet article