Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Cardinal. Saison 1. Pilot (Canada).

27 Janvier 2017 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Cardinal

Critiques Séries : Cardinal. Saison 1. Pilot (Canada).

Cardinal // Saison 1. Episode 1. Pilot.


Le nordic est un style particulier que beaucoup de séries on déjà utilisé auparavant. Mais l’imitation du style de départ n’est pas toujours réussie. Nouvelle série canadienne de CTV, les canadiens semblent avoir quelque chose à se faire pardonner ces derniers temps. Ils nous proposent alors des séries un peu plus ambitieuses et intéressantes que ce que l’on avait pu voir jusqu’à il y a peu encore dans le paysage canadien. Cardinal n’est pas pour autant la série la plus originale du monde. Elle repose sur des bases classiques, sur un style que l’on maîtrise et que l’on connaît. Adaptée du roman de Giles Blunt par Aubrey Nealon (Orphan Black, Flashpoint) qui a déjà travaillée sur pas mal de séries canadiennes en tout genre et pas vraiment les meilleurs (Saving Hope la première). On retrouve donc un peu de la narration classique des séries canadiennes au milieu de Cardinal alors que la série tente elle-même d’ajouter un brin de nouveauté. La sauce prend plus ou moins bien mais cela reste assez laborieux. La mise en scène de Daniel Grou (19-2, Vikings) apporte un petit truc au récit en tentant de lui donner corps. Certes, le réalisateur s’inspire du Nordic et de ce que l’on en connaît à la télévision actuellement mais cela reste sympathique malgré tout.

Le détective John Cardinal, épaulé contre son gré par sa nouvelle partenaire Lise Delorme, enquête sur le meurtre d'une jeune fille de 13 ans, Katie Pine, dont le corps a été découvert dans une mine abandonnée.

Je dirais même que Cardinal me fait penser à d’autres séries comme Fortitude. Narrativement parlant c’est loin d’être égal, mais l’ambiance reste plus ou moins la même. Cardinal se déroule dans le froid, dans une ville isolée dans laquelle tout le monde a quelque chose à cacher et n’accueil pas à bras ouverts le détective John Cardinal, incarné par Billy Campbell (The Killing). Ce dernier reprend alors le chemin du nordic après avoir joué dans le remake de The Killing version américaine. L’acteur fait le boulot qu’on lui demande et c’est Karine Vanasse (Revenge, Pan Am) qui sort vraiment du lot. J’aime bien cette actrice québécoise. Je me souviens encore du charme qu’elle avait réussi à imprimer dans Pan Am, puis après dans Revenge dans laquelle elle incarnait le personnage de Margaux. Finalement, si au fond Cardinal n’est pas toujours la plus originale des séries, elle n’en reste pas moins sympathique. Elle délivre un drame qui se suit sans grand déplaisir et qui nous plonge dans une communauté particulière. Peut-être que l’erreur est d’avoir construit la série dans une ville un peu trop grande ce qui ne permet pas vraiment de sentir le côté confiné de la chose. Mais le froid polaire dans lequel vivent les personnages fait un peu écho à ce que l’on vit actuellement avec le froid. Alors Cardinal s’appréciera toujours plus en cette période.

Note : 5/10. En bref, rien d’exceptionnel dans Cardinal mais derrière ce polar nordic classique se cache une série malgré tout sympathique.

Commenter cet article