Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Jane the Virgin. Saison 3. Episode 8.

25 Janvier 2017 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Jane the Virgin

Critiques Séries : Jane the Virgin. Saison 3. Episode 8.

Jane the Virgin // Saison 3. Episode 8. Chapter Fifty-Two.


Jane the Virgin continue de rester dynamique dans sa façon de faire et surtout de proposer des intrigues accrocheuses. Cependant, si cet épisode reste sympathique dans son ensemble, il ne vaut pas spécialement le dernier épisode en date. Notamment à cause de l’intrigue de Michael. Le fait que ce dernier veuille faire une scène ouverte du stand-up est fun mais que la série en fasse toute un fromage, je ne suis pas sûr que cela soit pour cela que l’on regarde Jane the Virgin. Bien au contraire. Je trouve même que c’est extrêmement décevant dans son ensemble et que le tout manque cruellement de caractère. De plus, en se concentrant sur les hommes de Jane the Virgin, la série perd un peu de sa superbe. Il faut dire que la série repose énormément sur son casting féminin. Non pas que les acteurs masculins sont moins bons, juste que les histoires de leurs personnages n’arrivent pas à la cheville de celles des femmes. L’intrigue de Michael plombe donc en grande partie un épisode plein de promesses assez sympathiques. A commencer par l’histoire de Rafael. Ce dernier continue d’asseoir petit à petit sa place dans la saison après avoir été légèrement mis de côté depuis qu’il n’est plus avec Jane. Fort heureusement, outre son histoire avec Petra qui promet de belles batailles à venir compte tenu du cliffangher, Rafael reprend enfin du poil de la bête et la place qui lui est due dans la série.

Si cela manque encore un peu d’efficacité, cela n’en reste pas moins agréable pour autant non plus. « Chapter Fifty-Two » reste donc plutôt concentré dans son envie de montrer que les hommes de Jane the Virgin sont aussi présents et qu’ils ont eux aussi des histoires à nous raconter. Les opportunités saisies ne sont pas toutes bien fichues mais l’idée reste intéressante malgré tout. Catalina a de son côté un mari français duquel elle dit divorcer, mais il y a quelque chose de très étrange là dedans et je suis sûr et certain que Catalina garde encore quelques secrets sous le coude. Cela peut être une piste pour la suite de la saison, d’autant plus que Jane the Virgin est capable de raconter des tas de choses dans chaque épisode histoire de nous égarer un peu plus. Mais c’est le but des soaps, de nous surprendre à la fin et pour le faire de la meilleure façon, il faut aussi embrouiller un peu le téléspectateur. Si j’ai eu du mal à me farcir Michael cette semaine, Jane tente tant bien que mal d’exister. La pauvre reste charmante mais coincée dans la crise de la trentaine de son mari, elle s’est un peu égarée à mon goût elle aussi. De plus, l’histoire de Rogelio est sûrement l’histoire la plus déconnectée du reste de l’épisode. Non pas qu’elle n’ait rien à faire là mais elle étire en longueur des trucs que j’ai l’impression d’avoir déjà vu des dizaines de fois dans la série. Finalement, Jane the Virgin a peut-être un peu de mal à s’organiser pour faire en sorte que les hommes de la série soient passionnants mais le cliffangher suggère de belles choses pour la suite.

Note : 6/10. En bref, un épisode un peu trop masculin pour une série qui se repose bien souvent sur ses femmes…

Commenter cet article