Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Lemony Snicket’s A Series of Unfortunate Events. Saison 1. Episode 2.

16 Janvier 2017 , Rédigé par delromainzika Publié dans #A Series of Unfortunate Events, #Les désastreuses aventures des Orphelins Baudelaire

Critiques Séries : Lemony Snicket’s A Series of Unfortunate Events. Saison 1. Episode 2.

Lemony Snicket’s A Series of Unfortunate Events - Les désastreuses aventures des orphelins Baudelaire // Saison 1. Episode 2. A Bad Beginning : Part Two.


Le premier épisode de A Series of Unfortunate Events était une introduction savoureuse où une série qui pourrait réellement devenir grande. Je dis bien pourrais. Ce second épisode, un brin plus long, n’était pas toujours à la hauteur des attentes créées au départ. Ce qui est forcément dommage. La série reste structurellement assez étrange par moment, ce qui ne permet pas totalement de se laisser plonger dans l’ensemble. Cela ne veut pas pour autant dire que A Series of Unfortunate Events ne fonctionne pas. Au contraire, la série trouve toujours une façon de faire en sorte que l’on apprécie ce qu’elle nous raconte. Et c’est bien pour ça que je l’aime bien. La structure démarre simplement et puis rapidement la série commence à fondre dans certains trucs un peu moins faciles et le résultat est alors un épisode qui dure plus longtemps mais semble être moins efficace que le précédent. Les mystères continuent de s’empiler mais je me demande si au fond c’est une si bonne idée que ça. En effet, quand on empile encore et encore des choses dans une série, cela a souvent tendance à être une occasion de faire couler le bateau plus tôt que prévu avant qu’au fond A Series of Unfortunate Events vient juste de démarrer.

A Series of Unfortunate Events passe dans ce second épisode beaucoup de temps à expliquer comment Olaf a fait pour que Poe lui délivre les orphelins Baudelaire dans le but de profiter à un moment donner de leur fortune. Ce n’est pas nécessairement mauvais, mais disons que au delà du fait que l’on démontre que Olaf est très mauvais pour se cacher, le résultat est très différent de ce que j’avais imaginé au premier abord. L’épisode reste très sympathique et bon mais la magie du premier épisode s’égare un peu en chemin dans celui-ci. Peut-être car la série prend un peu trop le temps de créer des mystères sans vraiment se concentrer sur les personnages correctement comme il se doit. D’ailleurs, l’échange entre Olaf et Poe ne permet pas vraiment à Neil Patrick Harris de démontrer quoi que ce soit. L’acteur est bon, mais l’épisode aurait pu montrer une facette légèrement différente de sa personnalité, ce qu’il ne fait malheureusement pas du tout. Et c’est bien là que le bas blesse. Si les défauts de A Series of Unfortunate Events semble ici un peu plus visibles que dans le premier épisode, je reste enchanté par l’adaptation et de ce qui est fait de cet univers visuellement et au travers d’un casting toujours aussi bon. L’introduction de la première idée diabolique d’Olaf afin d’obtenir la fortune des Baudelaire apporte un peu de structure à l’épisode et ce n’était clairement pas donné au premier abord. Mais bon, A Series of Unfortunate Events reste un divertissement original et c’est aussi pour cela qu’il reste appréciable.

Note : 7/10. En bref, malgré de bonnes idées, A Series of Unfortunate Events commence à partir légèrement en sucette.

Commenter cet article

Thomas 16/01/2017 20:06

J'ai trouvé cet épisode aussi bon, voire meilleur que le premier. Tout y est magistralement orchestré, et mérite une note égale à celle du précédent épisode.

Thomas 16/01/2017 20:04

J'