Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Lemony Snicket's A Series Of Unfortunate Events. Saison 1. Episode 3.

17 Janvier 2017 , Rédigé par delromainzika Publié dans #A Series of Unfortunate Events, #Les désastreuses aventures des Orphelins Baudelaire

Critiques Séries : Lemony Snicket's A Series Of Unfortunate Events. Saison 1. Episode 3.

Lemony Snicket's A Series Of Unfortunate Events - Les désastreuses aventures des Orphelins Baudelaire // Saison 1. Episode 3. The Reptile Room : Part One.


A Series Of Unfortunate Events continue de développer son histoire à sa façon et le moins que l’on puisse dire c’est que ce n’est pas toujours aussi efficace que prévu. A Series Of Unfortunate Events était l’une des séries que j’attendais le plus cette année et bien qu’elle ne soit pas mauvaise, elle me déçoit un peu. Cet épisode tente de nous dépayser, de sortir un peu de certains carcans, mais le résultat est plus que médiocre. Alors que les enfants se dirigent à la maison Montgomery, et que Neil Patrick Harris semble s’amuser sous les traits de Stephano, le résultat est légèrement décevant. Les orphelins Baudelaire ne sont pas dupes et savent très bien dire quand le comte Olaf se déguise. Mais ils doivent avoir tellement de mal à le faire comprendre aux autres. Le monde de A Series Of Unfortunate Events est fascinant en tant que tel et c’est un atout. Mine de rien, cela fonctionne mais ce que je me demande c’est si la série a véritablement la capacité de développer plus qu’elle ne semble avoir à raconter. La première partie de « The Reptile Room » sort un peu trop de ce qui nous a été introduit dans les deux premiers épisodes, en dehors des orphelins Baudelaire qui eux savent rester eux-mêmes. J’ai bien conscience que ce sont eux le fil rouge de la série mais j’aurais peut-être apprécié que cela se fasse un peu différemment.

La mort de Monty est forcément quelque chose que l’on connaît déjà quand on connaît les livres mais le plan du comte Olaf restait assez fun. Au moins, on sent que A Series Of Unfortunate Events tente de s’amuser avec son anti-héros et Neil Patrick Harris semble se plaire dans ce rôle là. Mais il manque toujours un petit truc dans cet ensemble qui pourrait donner un peu plus d’efficacité au récit. Il y a des tas d’idées dans cet épisode mais elles ne sont pas toutes exploitées de la bonne façon. Disons que les scénaristes semblent avoir envie de quelque chose mais l’histoire pas vraiment. Il y a un mélange qui n’est donc pas toujours aussi savoureux que l’on ne pouvait probablement le souhaiter. L’histoire de Poe dans A Series Of Unfortunate Events n’est pas mauvaise non plus mais encore une fois, la série semble avoir voulu éluder des trucs. Bien entendu, contrairement aux deux premiers épisodes, cette première partie de « The Reptile Room » fonctionne sur le plan fun et parvient également à créer un peu plus de drame et de choses périlleuses pour la vie des orphelins Baudelaire. Si cela pouvait s’arrêter à ça, ce ne serait pas trop mal mais malheureusement le scénario n’est pas toujours aussi brillant que l’on ne pouvait l’espérer. Il y a toujours de bonnes choses, mais des petits trucs viennent gâcher notre plaisir. Je suis peut-être blasé, je connais peut-être trop certains tomes de l’histoire, mais je reste persuadé qu’au fond A Series Of Unfortunate Events tient quelque chose.

Note : 7/10. En bref, l’épisode est fun et l’ensemble fonctionne mais des petits problèmes continuent de me gêner légèrement…

Commenter cet article