Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Affair. Saison 3. Episodes 5, 6 et 7.

14 Janvier 2017 , Rédigé par delromainzika Publié dans #The Affair

Critiques Séries : The Affair. Saison 3. Episodes 5, 6 et 7.

The Affair // Saison 3. Episodes 5, 6 et 7. 305 / 306 / 307.


Pour une raison comme une autre, The Affair décide de redonner une chance à Noah et Alison dans le « 305 ». Si ce n’est pas forcément un brillant épisode, l’idée n’est pas totalement dénuée d’intérêt pour autant. Elle permet à deux personnages de faire une sorte de bilan. Noah rappelle qu’il a passé trois ans en prison, que les choses ont changé, et Alison rappelle elle aussi que des choses ont changé et ne pourront plus être comme avant. Si l’idée est intéressante, l’exécution est une sorte d’errance narrative alors que la série tente de connecter le tout à une saison qui a du mal à surprendre. Le problème de The Affair actuellement c’est qu’elle ne semble pas trop savoir dans quelle direction elle veut réellement aller. Alors elle touche à tout ce qui l’enrobe, sans vraiment creuser le coeur du problème et c’est là que les choses ne fonctionnent pas complètement. Noah est d’ailleurs ennuyeux, alors qu’Alison apporte une certaine forme de lumière. L’épisode en avait bien besoin et ce n’est pas la séquence dans le jacuzzi qui va réellement changer les choses. Si le moment où il parle de la mort de sa mère, The Affair parvient à rappeler le téléspectateur que la série n’est pas si bête et ennuyeuse que ça, l’épisode tourne un peu trop en rond. Il n’y a pas vraiment d’évolution narrative alors que The Affair se contente de contempler ce qui reste de cette relation.

Les restes ont beau être intéressants sur le papier, ils le sont beaucoup moins à l’écran. C’est un problème qui est en train de ronger légèrement la saison et de me donner envie de le tirer les cheveux. Avec « 306 », The Affair continue de se chercher alors que Noah et Helen semblent un peu perdus. Mais la série en elle-même est perdue. Elle a perdu ses repères alors qu’un laps de temps de 3 ans s’est écoulé entre la saison 2 et la saison 3. Les personnages secondaires devraient alors être importants et donner un nouveau sens à cet ensemble mais il n’en est rien. Si « 305 » était une idée plutôt sympathique et que le tout tourne un peu au vinaigre, « 306 » ne fait pas d’efforts pour utiliser judicieusement tout ce qu’il y a sous son nez. Il y a alors tout un tas de personnages et un manque cruel de cohésion dans l’ensemble. Cette saison est vraiment étrange pour moi. La saison 1 était la mieux construite de tout et elle s’employait à utiliser un mode narratif qui parvenait à créer une vraie originalité. Désormais, The Affair semble s’étirer en longueur, comme si elle devait durer pour durer. Malheureusement, ici rien ne va dans le bon sens (ou presque). En donnant autant de place à un personnage comme Noah, The Affair se tire une balle dans le pied. En grande partie car Noah est un personnage intéressant mais maigre en efficacité.

Le parallèle créé entre Helen et Noah cette fois-ci aurait pu soulager la saison et permettre de redorer un peu le bacon de The Affair mais même si l’ensemble reste tout à fait correct, je ne peux m’empêcher de penser que ce n’est qu’un beau gâchis. De talent mais aussi d’intrigues. Par chance, le dernier voyage que j’ai effectué avec le « 307 » s’est avéré concluant. La relation entre Helen et Noah parvient à redonner un peu de structure à une saison effacée et étrange. Ici, Maura Tierney donne le meilleur d’elle-même et Dominic West tente alors de la suivre. La saison 3 donne l’impression que The Affair a changé et n’est plus la série qu’elle a été par le passé. C’est comme si nous étions face à un spin off avec des éléments de la série originale mais une idée complètement différente de la façon d’aborder le tout. L’épisode est ici suffisamment engageant pour aller au bout sans peine et je crois que c’est tout ce dont j’avais besoin à ce moment précis. La dualité narrative qu’il y a dans la structure de The Affair délivre encore de beaux résultats. Notamment la scène où Vic examine Noah. Le deux points de vue sont totalement différents et cette façon de les confronter apparaît comme un retour aux débuts de The Affair.

Mais la série a tellement peu de choses à raconter cette année que le résultat manque un peu de finesse. Les scénaristes ont du mal à redonner l’envie de suivre Noah, Helen, Alison etc. malgré plusieurs tentatives de donner un nouvel élan à une histoire qui finalement n’aurait peut-être pas dû durer plus de deux saisons. C’est la complexité de la chose : savoir quand s’arrêter même si une série fonctionne et/ou qu’elle est acclamée par la critique. The Affair n’a pas réussi le pari de réussir cette saison 3 et c’est sûrement ce qu’il y a de plus dommage. Car j’aime bien cette série au fond, mais je suis tellement déçu par le gâchis qui en est fait que j’ai du mal à voir où est-ce que cette saison va bien pouvoir aller…

Note : 5/10, 4.5/10 et 7/10. En bref, un retrouve peu à peu un semble d’intérêt même si The Affair a toujours autant de mal à aller de l’avant.

Commenter cet article