Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Man in the High Castle. Saison 2. Episode 6.

18 Janvier 2017 , Rédigé par delromainzika Publié dans #The Man in the High Castle

Critiques Séries : The Man in the High Castle. Saison 2. Episode 6.

The Man in the High Castle // Saison 2. Episode 6. Kintsugi.


Cet épisode est le premier épisode de The Man in the High Castle qui a été écrit en roue libre, une fois que Frank Spotnitz a décidé de quitter le navire. Par chance, c’est aussi l’un des meilleurs épisodes de la saison pour le moment. C’est donc une nouvelle ère qui débute dans The Man in the High Castle et le moins que l’on puisse dire c’est que cela fonctionne. Nous avons par exemple Joe dont la décision de rester à Berlin est une façon intéressante de continuer à développer certaines histoires de la série de façon sous jacente. Le seul truc que je n’arrive toujours pas à cerner c’est ce que la série veut réellement faire du personnage de Juliana. J’ai l’impression que les scénaristes sont en train de chercher un truc à faire avec ce personnage sans trop savoir dans quelle direction l’embarquer et c’est bien ce qu’il y a de plus problématique à mon goût. Accessoirement, le reste de la série fonctionne très bien et c’est aussi pour cela que j’apprécie The Man in the High Castle. Notamment dans sa façon de dépeindre les changements sous un régime différent de celui que l’Histoire a réellement connue. Les années 60 étaient une période très libre aux Etats-Unis avec les hippies, cette notion d’amour libre, sans compter la drogue. La façon dont la série tente de dépeindre les années 60 version régime nazi et japonais empirique.

Si Juliana reste un personnage important (notamment avec l’hallucination de Joe), je ne sais pas si c’est bien important pour autant. D’autant plus que The Man in the High Castle semble plutôt bien s’en sortir de façon globale avec des personnages comme Joe justement. A New York, John Smith a un plan pour sauver son fils. Thomas a été sélectionné pour aller dans une mission nazi en Amérique du Sud, quelque chose contre quoi Helen tente de se battre. Le plan est intéressant et permet de rappeler aussi que The Man in the High Castle ne se concentre pas que sur certains personnages mais que les autres commencent à se rendre compte de certaines choses également. Accessoirement, le montage final de l’épisode se terminant sur le discours de JFK durant la crise des missile cubains permet de rappeler aussi ce que l’Histoire était si le régime nazi et l’empire du Japon n’avaient pas gagné la Seconde Guerre Mondiale. La série est clairement en train d’entrer dans une toute nouvelle phase motivée par des personnages qui évoluent et des intrigues intéressantes qui changent un peu de ce que j’avais l’impression de voir jusqu’à présent ce qui est loin d’être une mauvaise chose. De plus, la perspective de réellement voir une série évoluer en roue libre me plaît, surtout si la qualité reste aussi constante que cet épisode vient de le démontrer.

Note : 8.5/10. En bref, The Man in the High Castle dans une nouvelle ère.

Commenter cet article