Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Man in the High Castle. Saison 2. Episode 7.

22 Janvier 2017 , Rédigé par delromainzika Publié dans #The Man in the High Castle

Critiques Séries : The Man in the High Castle. Saison 2. Episode 7.

The Man in the High Castle // Saison 2. Episode 7. Land O’Smiles.


C’était forcément compliqué de tenir une série sans showrunner et je pense que c’est « Land O’Smiles » qui en paye les conséquences. La vie n’est pas vraiment mauvaise aux Etats-Unis côté pacifique occupé par les japonais. La série parvient à se détendre légèrement ce qui permet de sortir un peu de certaines intrigues parfois un peu fortes qui alourdissent le récit et empêchent les personnages de prendre du temps pour eux. C’est ce qui se passe dans cet épisode. L’absence de Tagomi et de Joe dans tout cet épisode est assez étrange. L’histoire de Joe s’est prouvée être importante dans l’épisode précédent alors que Tagomi est celui qui a l’histoire la plus fascinante de la saison (2.05). Les aventures de Tagomi dans cette réalité alternative me plaisent et changent vraiment de ce que l’on a pour habitude de voir dans The Man in the High Castle. Par ailleurs, Frank se plonge un peu plus dans la Résistance alors qu’un plan est en train de se préparer. Le but ? Utiliser les explosifs volés afin de faire de plus petites bombes et assassiner des personnages individuellement, comme le Général Onada. Avec Gary et Sarah, tout cela devrait forcément fonctionner mais ce n’est pas totalement le cas et c’est bien dommage. L’épisode part un peu dans tous les seine et finit par devenir légèrement ennuyeux. D’autant plus que Frank et Sarah se déguisant en vendeurs afin de pouvoir toucher Onada qui est sensé y faire une apparition, c’est vraiment long.

Et loin d’être passionnant. Je ne dis pas que je n’aime pas The Man in the High Castle mais disons que la série fait ici l’erreur de nous ennuyer avec un épisode pour rien. « Land O’Smiles » ne fait pas avancer les choses et laisse de côté ce qu’il y avait de mieux. A New York, peu de choses se passent. Les funérailles nazis sont sympathiques mais n’apportent rien de neuf non plus. Le truc c’est qu’il ne se passe rien d’original à ces funérailles. On a donc l’impression de voir quelque chose que l’on a déjà vu auparavant. John Smith de son côté s’avère être un personnage important de l’histoire, notamment car il a changé avec l’épisode précédent mais bon, on ne peut pas non plus trop en demander. On se rend donc compte que cet épisode est surtout là pour placer ses propres pions avec quelques intrigues utilisées afin d’étirer en longueur la saison, tout en ignorant les développements les plus importants. L’absence de Joe permet également de se rendre compte que Juliana est le personnage le moins passionnant de tout The Man in the High Castle. Je m’en étais déjà plus ou moins rendu compte mais disons que cet épisode confirme ma pensée. De plus, cette sorte de cliffangher terminant l’épisode n’offre pas nécessairement de grandes portes pour l’évolution potentielle de la saison. Dommage.

Note : 3/10. En bref, une vraie erreur de parcours.

Commenter cet article