Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Mick. Saison 1. Pilot.

5 Janvier 2017 , Rédigé par delromainzika Publié dans #The Mick

Critiques Séries : The Mick. Saison 1. Pilot.

The Mick // Saison 1. Episode 1. Pilot.


Les frères Chernin (Philadelphia, Crazy Night) ont tenté avec The Mick d’apporter à FOX un peu de cet arrière goût de comédies provenants du câble. Cela me fait par moment un peu penser à ce que FX ou TBS peuvent proposer, des comédies avec un vrai fil rouge. On avait déjà vu cela avec The Last Man on Earth (qui reste plus ou moins une valeur sûre en terme de comédies sur la chaîne) mais The Mick est différente et assez étonnante quand elle le veut bien uniquement. Ce que je trouve dommage c’est que cette bataille ne joue pas suffisamment sur le clash des cultures et des classes alors que le potentiel de cette comédie est véritablement immense. Mais ce n’est qu’un premier épisode qui démontre que la série a un certain potentiel contre toute attente. Le personnage de Mackenzie, incarné par Kaitlin Olson, est parfait pour être à la tête d’une telle comédie. Au fur et à mesure que l’on voit le personnage à l’écran, on comprend pourquoi FOX a décidé de commander cette série. Je pense que les créateurs devraient donner un peu plus de It’s Always Sunny in Philadelphia à la comédie même si pour le moment je pense que le schéma suivi est réellement le bon. Les personnages ne sont pas tous bien introduits et bien écrits dans ce pilote mais l’on sent aussi que les scénaristes veulent trouver leurs marques et comment faire de The Mick quelque chose de bien.

Tandis qu'elle rend visite à sa soeur perdue de vue et son beau-frère milliardaire à Greenwich, Mackenzie, jeune femme au caractère bien trempé, est surprise de voir débarquer les autorités pour venir arrêter les parents des enfants. Avec sa sœur et son mari en cavale pour échapper au fisc, Mackenzie n'a d'autre choix que s'assumer la garde de ses neveux et nièce, alors qu'elle est très loin d'avoir un quelconque instinct maternel.

L’ambition est donc belle et bien présente mais le potentiel n’est pas suffisamment bien exploité à mon goût. Je m’attendais à un truc légèrement différent même si le résultat est tout de même bel et bien là. La série n’utilise pas suffisamment ses atouts pour le moment, peut-être aussi car l’on est sur une chaîne où les scénaristes pensent qu’il faut être un peu plus timide sur certaines choses alors qu’au fond je suis persuadé que The Mick ne manque pas d’idées afin de pimenter un peu le ton, les dialogues et surtout donner un vrai sens aux personnages. Pour le moment tout est encore trop vert, trop superficiel, pour réellement se laisser submerger par l’ensemble mais le casting est solide et l’écriture pas totalement dénuée d’intérêt. Je pense que l’on a besoin d’un peu plus de bonnes blagues potaches et de dialogues savoureux mais c’est souvent le problème d’un pilote de comédie. Il faut en 20 minutes introduire les personnages et l’histoire, et ainsi convaincre un téléspectateur qui est souvent exigeant et peut rapidement zapper. C’est le problème actuel du fameux Peak TV, de ce nombre incalculable de séries qu’il y a dans l’offre chaque année de chaque chaîne. The Mick doit faire ses preuves même si je suis déjà sûr et certain de rester jusqu’au bout de la saison, ne serait-ce que pour voir Mackenzie dans des situations toujours plus rocambolesques. Car The Mick a un côté familial mais jamais dans le sens boursoufflé du terme.

Note : 6/10. En bref, bourré de potentiel même si ce premier épisode ne le démontre pas totalement.

Commenter cet article