Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : 24 : Legacy. Saison 1. Pilot.

6 Février 2017 , Rédigé par delromainzika Publié dans #24 Legacy

Critiques Séries : 24 : Legacy. Saison 1. Pilot.

24 : Legacy // Saison 1. Episode 1. 12:00 pm - 1:00 pm (Pilot).


24 est de retour ! Mais cette fois-ci sans Jack Bauer. Si au fil des années Kiefer Sutherland a donné à 24 son identité, c’est désormais à Corey Hawkins de tenter de remplacer celui qui est le visage de 24 depuis les débuts. Ce n’est donc pas facile de passer après neuf superbes saisons (avec des saisons plus faibles que d’autres bien entendu) mais 24 : Legacy tente de le faire à sa façon. Créée par Robert Cochran (24), Manny Coto (24, Dexter), Evan Katz (24) et Joel Surnow (24, le créateur original), la série a été construite par des gens qui comprennent le concept de 24 et surtout sa manière de fonctionner. Alors que FOX avait tenté de faire une saison plus courte de 12 épisodes il y a quelques années, elle propose ici une saison en 12 épisodes alors que le concept de 24 voulait 24 épisodes afin de raconter une histoire de 24 heures. Avec 24 : Legacy on retrouve tout un tas d’éléments narratifs que l’on a déjà vu précédemment dans le monde des séries et surtout dans les premières saisons de 24. Si le concept est là, sa façon de se rebooter ici ne fonctionne pas toujours. L’épisode a ses bons moments d’action et de tension mais je crois aussi que la série n’a pas vraiment appris à s’éloigner de tous les poncifs terroristes. Certes désormais il y a eu Daesch depuis la dernière saison de 24 mais je pense qu’il aurait été intelligent de partir dans un sens légèrement différent.

Eric Carter, un héros de guerre de retour aux États-Unis, doit faire appel à la Cellule Anti-Terroriste pour sauver sa peau et empêcher un attentat qui pourrait potentiellement être le plus meurtrier sur le sol américain depuis le 11 septembre.

Le nouveau héros de 24 n’a pas encore le charisme de Jack Bauer mais c’est une idée intéressante que de mettre un héros afro-américain dans une série qui se veut aussi proche du mot patriotisme. Jack Bauer est un patriote, qui aime son pays et ferait tout pour le protéger, même si cela veut dire que tout le monde peut le prendre pour un terroriste. Avec Eric Carter les choses sont assez similaires. Corey Hawkins n’est pas dénué d’intérêt mais disons que ce n’est peut-être pas l’acteur de rêve pour incarner un tel personnage. On sent qu’il n’est pas assez mûr, pas assez présent et que la série le laisse plus ou moins s’effacer derrière tout un tas de trucs en parallèle. Puis nous avons Miranda Otto, héroïne de la CTU, qui a elle pour le coup le bon rôle. Je dirais même que c’est ce que j’ai préféré pour le moment dans ce reboot de 24. C’est donc l’histoire de la CTU et la façon dont on se met tout de suite à soupçonner tout le monde (car si on se souvient tous du twist de la fin de la première saison de 24, on sait que cela ne peut qu’arriver à nouveau dans 24 : Legacy). Au fil des années, 24 est alors devenue un peu trop prévisible et 24 : Legacy n’a pas cherché à moderniser le concept. Au contraire, on retrouve alors tout ce que l’on a déjà vu auparavant et c’est un peu dommage.

Et comme 24 : Legacy n’a pas Kiefer Sutherland… les choses sont forcément un peu plus compliquées que l’on ne pouvait l’imaginer. La série tente alors de nous introduire tous les nouveaux personnages et je me demande si finalement le seul truc intéressant que la série parvient à faire c’est l’introduction de Rebecca Ingram, ancienne tête pensante de la CTU.

Note : 5/10. En bref, si cela fait plaisir de retrouver 24, je m’attendais peut-être à un truc un peu mieux.

Commenter cet article

Nikita07 07/02/2017 08:30

Pour moi la meilleure saison de 24 Heures Chrono demeure la saison 5.