Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Bellevue. Saison 1. Pilot (Canada).

24 Février 2017 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Bellevue

Critiques Séries : Bellevue. Saison 1. Pilot (Canada).

Bellevue // Saison 1. Episode 1. Pilot.


Les canadiens continuent de proposer des choses un peu différentes et c’est rafraichissant. Après Cardinal il y a quelques jours, CBC propose désormais Bellevue avec au casting une tête d’affiche que tous les fans de True Blood seront heureux de retrouver : Anna Paquin. Si cette dernière ne s’en sort pas trop mal, la série n’en reste pas moins classique malgré sa volonté de proposer quelque chose de neuf. Créée par Adrienne Mitchell (Bomb Girls, Played) et Jane Maggs (Madiba), Bellevue nous plonge dans un univers étrange avec ses petits mystères. Si l’idée de départ n’est pas mauvaise, le scénario est un peu trop maigre à mon goût pour réellement nous prendre aux tripes. Au premier abord, Bellevue ressemble un peu à Twin Peaks mais sans la même finesse dans l’écriture et sans les mêmes atouts. Bien évidemment, les idées restent un peu trop mal exploitées à mon goût, au profit de facilités narratives décevantes qui empêchent réellement de se laisser avoir. Ce qui est dommage avec Bellevue c’est que la série ne semble jamais aller au delà du précepte de départ alors qu’il y avait largement de quoi faire. Dans ce premier épisode, trop de personnages différents sont introduits, ce qui ne permet pas de s’attacher ni à l’histoire ni aux personnages. Le temps n’est jamais pris pour nous permettre de passer un vrai bon moment, établir les relations que chacun d’eux peut entretenir et surtout les mystères qu’il y a autour.

Une petite ville d'où les "bonnes gens" vivent "comme il faut" et s'assurent que leurs voisins le font aussi.

Du coup, les mystères manquent cruellement d’intérêt car Bellevue ne sait pas du tout quoi faire. Les relations sont importantes afin de comprendre ce que chacun des personnages peut réellement dévoiler au fur et à mesure. Là, Bellevue navigue dans le flou et laisse ses personnages errer ici et là entre deux intrigues. L’écriture de Jane Maggs et Adrienne Mitchell n’a rien de bien exceptionnel même si au fond le sujet de départ était intriguant. Mais Bellevue n’arrive jamais à être suffisamment intrigante et passionnante. Sans trop savoir pourquoi, je n’ai pas trop compris où est-ce que Bellevue voulait en venir. La série utilise aussi certains poncifs du genre, ce qui n’est peut-être pas plus mal afin de garder une certaine forme de cohésion dans l’ensemble. Les trucs du genre les flics qui jouent avec leurs propres règles, le vilain qui est sympa et étrange à la fois, le maire motivé par sa place dans les sondages, etc. Je pense qu’il y a trop de séries du même genre actuellement (même si l’inspiration nordic-noir s’est un peu amenuisée par chance ces derniers mois) et qu’il est donc difficile d’apprécier le peu de nouveautés qu’il y a dans Bellevue. Je vais voir ce que la suite de la saison va bien pouvoir donner même si je suis persuadé que cela va être compliqué de transformer le tout en cheval de course.

Note : 4.5/10. En bref, pas totalement raté mais rien de neuf sous le soleil.

Commenter cet article