Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Crashing (US). Saison 1. Pilot.

27 Février 2017 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crashing

Critiques Séries : Crashing (US). Saison 1. Pilot.

Crashing // Saison 1. Episode 1. Pilot.


Et si HBO voulait son Louie à elle aussi ? Alors que les comédies avec des comédiens de stand-up étaient encore à la mode il y a peu (Jim Gaffigan Show, etc.), le genre commence à se tasser légèrement. Pete Holmes (The Pete Holmes Show, CollegeHumor Originals) a une bonne tête. Disons que dès que Crashing a débuté, j’avais tout de suite envie d’aimer cette série. Ce premier épisode est plutôt convaincant dans son ensemble, délivrant à la fois de l’humour soigné et tout un tas d’excellentes surprises. Il y a quelques années, Pete Holmes avait du mal à réussir dans le monde de la comédie. Disons qu’il était un peu coincé à New York et Pete Holmes raconte ainsi avec Crashing une version de lui-même qui galère, faisant le tour de la ville et proposant son spectacle gratuitement. Le point de départ est intéressant car Crashing c’est une série sur la réussite et la façon d’y accéder. C’est une série qui n’est donc pas dans le fond sans rappeler How to Make it in America et le rêve américain. Le rêve américain est mort aujourd’hui mais l’on peut toujours rêver et c’est ce que cherche à nous confirmer Crashing. On ne peut pas dire que la vie du héros soit la plus joyeuse de toutes. En effet, le pauvre se retrouve dans une situation assez catastrophique tant dans sa vie professionnelle que personnelle.

Un comédien new-yorkais est forcé de faire le point sur sa vie et de prendre un nouveau départ sur de meilleures bases lorsque sa femme le quitte.

Pete Holmes parvient donc à parler de la difficulté de la vie au travers d’une série comique. C’est un sentiment presque étrange mais c’est aussi quelque chose que Louie a déjà fait. Louis C.K. raconte également la vie de quelqu’un qui galère (même s’il est bien plus connu). Crashing prend un pli légèrement différent malgré tout ce qui ne gâche en rien le plaisir, bien au contraire. Ce n’est pas facile de raconter une histoire de cette façon mais Crashing a au moins le mérite de tenter de le faire à sa façon (et je pense que c’est ce qu’il y a de plus important). Ce n’était clairement pas une série facile à écrire, et surtout facile à faire en sorte qu’on puisse l’apprécier à sa juste valeur. Je pense aussi que comme Pete Holmes sur scène, Crashing se cherche un peu afin de connaître sa véritable identité. La série veut raconter quelque chose, mais elle doit encore ajuster tout un tas de choses afin d’avoir une vraie histoire cohérente et passionnante à raconter. Ce premier épisode est assez solide dans son ensemble et l’humour qui nous est présenté me plaît. Cela change des comédies de network que j’ai pour habitude de regarder. Finalement, j’espère surtout que la suite de la saison sera du même acabit voire meilleure.

Note : 7/10. En bref, une belle mise en bouche.

Commenter cet article