Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Grey's Anatomy. Saison 13. Episode 12.

11 Février 2017 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Grey's Anatomy

Critiques Séries : Grey's Anatomy. Saison 13. Episode 12.

Grey’s Anatomy // Saison 13. Episode 12. None of Your Business.


Je connais Shonda Rhimes maintenant et je dois avouer que j’aime bien ses petites piques à l’actualité et ici en l’occurence à Donald Trump. Ses métaphores et sa façon de les développer m’ont toujours plu même si elle est bien loin d’être très subtile dans sa façon de faire. Mais on va dire que c’est aussi ce qui fait le charme de Grey’s Anatomy. Si cet épisode ne m’a pas spécialement subjugué, il n’en reste pas moi un point de vue intéressant malgré tout qui permet de parler de Trump et de sa loi contre l’immigration face à ce qui se passe dans l’hôpital. L’hôpital, Bailey et Richard, etc. sont utilisés comme des métaphores et le résultat est plutôt bien joué quand la série le veut bien. L’attachement que l’on a pour les personnages fait que cela fonctionne assez bien du début à la fin même s’il est facile de décrocher à certains moments. Bailey est un peu Trump dans cet épisode en prenant des décisions impulsives comme de suspendre Grey. Meredith est vraiment intéressante dans cet épisode elle aussi, ne serait-ce que lors de son face à face avec Bailey « I do not support this. At all. It’s unfair and it’s unnecessary. You’re pushing Richard aside for no reason. And lot of us feel this way. I think you need to listen and hear what people are saying. ». J’aime bien ce genre d’intrigues qui permettent de jouer une carte légèrement différente et d’apporter une critique du monde moderne.

Pour autant, Grey’s Anatomy ne fait pas quelque chose de grandiose non plus. L’idée est bonne, mais pas toujours utilisée de façon judicieuse. C’est un épisode impulsif, créé pour parler de ce qui se passe dans le pays. Le cas de la semaine de cette femme qui a cherché à se protéger elle et son mari du monde extérieur est un cas assez peu passionnant. Disons que cela a beau chercher à créer de l’émotion, Grey’s Anatomy n’en créé pas vraiment et c’est bien l’un des problèmes de cet épisode finalement. Shonda cherche à faire passer un message encore lui mais celui-ci n’est pas aussi bon ou en tout cas intéressant que la métaphore qu’elle a utilisé en parallèle. Mais la métaphore du mur de ce cas de la semaine permet de créer un parallèle avec les gros sabots : Owen et Amelia, Maggie et sa mère, Karev et Jo, etc. Je crois que l’un des autres problèmes ici c’est que Maggie est assez ennuyeuse finalement. Elle agit comme une adolescente quand sa mère vient lui rendre visite. Je me demande ce que les scénaristes comptent faire du personnage de Maggie mais Grey’s Anatomy n’arrive pas encore à la rendre indispensable. Si elle décédait à la fin de la saison, je ne pourrais pas dire que je serais touché car c’est bien l’un des rares personnages du casting régulier dont le destin ne m’intéresse pas spécialement. Mais Alex est de retour… pour nous jouer peu de tours malheureusement.

Note : 5/10. En bref, un épisode tout juste correct.

Commenter cet article