Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Grey's Anatomy. Saison 13. Episodes 13 et 14.

25 Février 2017 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Grey's Anatomy

Critiques Séries : Grey's Anatomy. Saison 13. Episodes 13 et 14.

Grey’s Anatomy // Saison 13. Episodes 13 et 14. It Only Gets Much Worse / Back Where You Belong.


Alors que dans l’épisode 13.12 Shonda Rhimes avait décidé de faire une métaphore sur Trump. Si l’on aurait pu croire que dans le 13.13 les choses allaient reprendre leur cours, la série a décidé d’aller plus loin dans son histoire de départ. Et cette fois-ci ce sera avec Kepner et Minnick. L’histoire n’est pas spécialement au sommet de son art. J’ai l’impression que les scénaristes ont écrit cet épisode comme le précédent, comme un mauvais exemple de ce que Grey’s Anatomy est capable de faire quand elle est énervée. Car Shonda Rhimes a beau tenter de calmer ses ardeurs dans les séries qu’elle gère, cela ne fait pas pour autant de ces épisodes des choses brillantes. Bien au contraire. Kepner est quelqu’un que j’apprécie mine de rien et le fait que Grey soit suspendu rend toujours le temps un peu plus palpitant, mais il manque toujours quelque chose à cet épisode pour qu’il prenne réellement. Et Minnick de son côté n’est pas spécialement mon personnage préféré. Ce n’est pas que Grey’s Anatomy fait de mauvais épisodes, juste qu’elle est à court de l’énergie qui l’anime régulièrement. Car l’idée de s’en prendre à Trump de façon subtile n’était pas mauvaise. Au contraire, je trouve que cela colle même parfaitement à ce que Shonda Rhimes sait faire de mieux.

Mais étrangement, il manque un petit truc pour que la sauce prenne vraiment. Cet épisode semble d’ailleurs tout faire pour que l’on déteste réellement Minnick. Par ailleurs, j’ai l’impression que Grey’s Anatomy est réellement en train de mettre de côté des trucs qui sont pourtant intéressants comme l’histoire d’Alex. Il n’y a pas vraiment de nouvelles alors qu’il vient de retrouver son boulot. Et comme souvent certains n’ont de cesse de le dire, Grey détient une bonne partie de cet hôpital. Alors pourquoi ne dit-elle pas tout haut les choses comme Bailey ? Parfois, je ne comprends pas trop où est-ce que Grey’s Anatomy veut réellement en venir. Alors que la série vient d’être renouvelée pour une saison 14 (belle longévité et l’on est proche de la longévité d’Urgences), je me demande si elle va avoir tant de choses à raconter. Alors que l’épisode 13.14 devait être l’épisode se déroulant dans la prison, je me demande pourquoi ne pas avoir laissé les épisodes dans leur ordre d’origine. Mais peu importe, « Back Where You Belong » est un épisode différent alors que Grey’s Anatomy a aussi bien des mauvaises que des bonnes nouvelles pour nous. Les cas de la semaine ne sont pas spécialement brillants mais malgré ça, j’ai trouvé qu’il y avait une certaine forme de volonté pour faire des trucs plus originaux.

Et c’est de ce point de vue là une agréable nouvelle. Accessoirement, Maggie devient détestable dans l’épisode, Jo pas très passionnante malgré la volonté des scénaristes de la mettre un peu plus en avant cette année. Et j’en passe car l’histoire d’Arizona et Eliza est un autre exemple de ce que j’ai un peu de mal à prendre de plaisir à regarder dans Grey’s Anatomy. Après tout, ce sont les deux seules lesbiennes de l’hôpital alors forcément qu’elles vont être proches l’une de l’autre. Il n’y a pas de raisons pour que ces deux personnages soient ensemble en dehors du fait qu’elles sont les deux seules lesbiennes et qu’elles aiment un truc en commun. C’est bien trop peu. Il n’y a même pas d’alchimie qui se construit. Je sais que Shonda Rhimes et Grey’s Anatomy aiment tester des trucs au fil des années afin de voir si cela tient au mur, mais pour Arizona et Eliza, c’est un vrai raté. J’aime bien la diversité de cette série et sa capacité à raconter tout un tas d’histoires différentes, mais franchement je ne veux pas que cela soit fait de cette façon mais en prenant en compte le téléspectateur et son envie de voir une série qui ose avec les moyens de le faire derrière. Finalement, ces deux épisodes ne sont pas exceptionnels. Encore une fois la série tombe dans certains pièges qui donnent l’impression que les scénaristes n’arrivent plus à aller de l’avant.

Note : 4/10 et 4.5/10. En bref, la série semble bloquée.

Commenter cet article

vts 26/02/2017 11:50

J'adore toujours autant mais c'est vrai que c'est un peu toujours la même chose notamment autour de l'histoire avec Weber mais je pense que ça s'explique par le fait qu'Ellen Pompeo a eu son bébé (dans la vraie vie) autour de ces épisodes d'où sa suspension de l’hôpital pour justifier l'absence de l'actrice principale et un ralentissement de la série.. Mais c'est toujours un plaisir de voir un épisode chaque semaine