Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Homeland. Saison 6. Episode 4.

21 Février 2017 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Homeland

Critiques Séries : Homeland. Saison 6. Episode 4.

Homeland // Saison 6. Episode 4. A Flash of Light.


Des attentats à New York ? Homeland cherche réellement à bousculer les évènements de la saison en créant une situation complexe qui promet de réellement activer le récit de la saison. Carrie est au top cette année. Elle est en forme et semble vraiment en paix avec elle-même, plus à même d’être active dans sa vie professionnelle. Le face à face entre Carrie et Dar est un solide moment de l’épisode. Carrie est de nouveau une femme de terrain, une femme forte de la CIA en somme. Elle sait comment s’y prendre et son style se fait bien plus ressentir cette année que lors des deux saisons précédentes. Mais qu’est-ce que veut réellement Carrie ? Après tout, c’est elle qui a quitté la CIA pour faire d’autres choses l’an dernier. Je pense que le confit entre Dar et Carrie représente quelque chose de différent, de plus interne à la CIA, une différence entre les missions d’action et les missions de rassemblement d’informations. Le fait que Carrie ait cette nouvelle position depuis son départ de la CIA est intéressant et bien plus rafraichissant cette année que l’an dernier. Ce qui dans un sens est plutôt rassurant. Le cas de Sekou est assez personnel pour Carrie. Mais c’est aussi un cas important de la saison. Peut-être qu’elle voit l’innocence qu’elle a vu dans Aayan dont la mort doit encore la hanter aujourd’hui.

Sekou mérite pour le moment d’être sauver mais Homeland n’a pas encore tout révélé de ce qu’elle avait à révéler. Avec les attentats de la fin de l’épisode, il est complexe désormais de voir où est-ce que Homeland va bien pouvoir nous embarquer même si je suis sûr et certain qu’elle va pouvoir s’en sortir royalement. Carrie sait très bien y faire avec les suspects, elle les travaille à sa façon, en créant un lien personnel et en démontrant une certaine forme d’empathie pour eux, ce qui rend l’interrogatoire moins musclé mais beaucoup plus intéressant sur d’autres points, notamment relationnels. Il semblerait par ailleurs que le nouveau Président élu, Keane, ait proposé à Carrie une chance pour elle de réformer la CIA à sa façon, de son propre point de vue. Mais bon, cette proposition alléchante vient aussi avec un tribu qu’elle n’est pas prêt à payer. Carrie a donc une chance désormais de changer le visage de la CIA, de l’emmener dans une nouvelle direction, peut-être en se concentrant plus sur la collecte d’informations et moins sur les actions sur le terrain. Pendant ce temps, Saul et Quinn suivent leurs instincts respectifs ce qui délivre quelques bonnes surprises là aussi. L’enquête de Quinn sur celui qui semble suivre Carrie me fascine. Car elle a du potentiel pour créer un joli twist final. Qui est-ce ? Existe t-il vraiment ? Il faudra attendre la suite de la saison pour le découvrir.

Note : 8/10. En bref, Homeland continue de me surprendre.

Commenter cet article

Johan 21/02/2017 17:10

Bien sûr que oui que l'homme que Quinn a vu existe, puisque quand il part faire sa petite sortie nocturne et que cet homme rentre dans un parking, il y photographie lu des van de la société pour laquelle haku travaille et dans lequel il explose

ptitmayo 21/02/2017 13:39

Le gars qui espionne Carrie va dans l'entreprise où travaille Sekou (lorsqu'il est suivi par Quinn), c'est donc lui qui a mis la bombe dans le camion de Sekou, il existe donc bel et bien.