Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : How to Get Away with Murder. Saison 3. Episode 11.

6 Février 2017 , Rédigé par delromainzika Publié dans #How to Get Away with Murder

Critiques Séries : How to Get Away with Murder. Saison 3. Episode 11.

How to Get Away with Murder // Saison 3. Episode 11. Not Everything’s About Annalise.


Alors le retour de la semaine dernière, How to Get Away with Murder se retranche ici dans ses faiblesses alors qu’il aurait été intelligent de poursuivre sur cette belle lancée. L’équilibre de la série n’est toujours pas brillant mais peut-être aussi car la série a souvent tendance à sortir des clous. Si cela peut être un défaut, c’est aussi une qualité comme elle l’a déjà démontré par le passé. Accessoirement, cet épisode a énormément de mal à faire en sorte de créer un tout. Si tout ne concerne pas Annalise comme le rappelle le titre de l’épisode, c’est elle qui reste aussi le piédestal de la série, celle qui lui permet de garder un certain semblant d’équilibre entre les intrigues et les personnages. Michaela voulait devenir Annalise et je pense que dans un sens elle est devenue Annalise. Elle est aussi calculatrice, intelligente et capable de produire des surprises. Aidée par Aja Naomi King, le personnage sort du lot dans cet épisode. Si au fond How to Get Away with Murder n’est pas ici en très grande forme, ses personnages restent l’atout principal de la série et ce qui permet dans un sens de garder un semble de cohérence entre toutes les intrigues développées. Et ce n’était pas gagné au premier abord. Au delà de Michaela qui parvient à sortir intelligemment du lot, je ne sais pas trop quoi penser de Connor et Oliver.

Du coup, on en revient toujours à Viola Davis qui brille sous les traits d’Annalise comme à chaque fois. C’est elle qui fait le sel de How to Get Away with Murder et je pense que les scénaristes veulent que l’on ne l’oublie pas du tout. Si Annalise n’a pas trop de place dans cet épisode à mon grand regret, ses rares apparitions sont toutes très soignées grâce à la prestation sans failles de l’actrice. Son arc narratif en prison pourrait bien être le meilleur que l’on ait vu de Viola Davis dans How to Get Away with Murder. En tout cas, l’actrice sait s’y prendre pour nous donner envie de la suivre dans ces terribles aventures et je pense que ce n’est pas plus mal. Si au fond cet épisode n’est pas forcément le meilleur de How to Get Away with Murder, il y a pourtant de bons moments ici et là qui arrive à séduire à leur façon. Bonnie a quant à elle réussi à sortir du lot. Liza Weil est clairement en train de donner de son meilleur cette année dans la série et je pense qu’elle mériterait bien une petite récompense rien que pour ça. Elle est excellente dans cet épisode, même si elle est très loin d’être mise sur le devant de la scène. Cela devient de plus en plus clair que Bonnie est le personnage qui a tué Wes mais bon, on n’en est pas encore là. Après tout, Bonnie a déjà tué Rebecca par le passé afin de protéger Annalise donc pourquoi ne pourrait pas le faire avec Wes ? C’est une question à laquelle How to Get Away with Murder tente de répondre petit à petit.

Note : 4.5/10. En bref, je trouve dommage que les Keating Five soient aussi ennuyeux cette année alors qu’à côté se joue quelque chose de vraiment passionnant.

Commenter cet article