Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : How to Get Away with Murder. Saison 3. Episode 12.

14 Février 2017 , Rédigé par delromainzika Publié dans #How to Get Away with Murder

Critiques Séries : How to Get Away with Murder. Saison 3. Episode 12.

How to Get Away with Murder // Saison 3. Episode 12. Go Cry Somewhere Else.


Ce que cet épisode vient rappeler c’est que la mort de Wes est belle et bien réelle, que l’on ne pourra pas le faire revenir. Michaela, Laurel, Connor, Asher et même Oliver ont déjà été confrontés au meurtre dans How to Get Away with Murder par le passé. Ils ont tous été complices de meurtre et Asher par exemple a même déjà été un meurtrier, un vrai. Si l’histoire de cet épisode permet de se concentrer sur les Keating Five en plus de l’épopée d’Annalise en prison, le contraste qu’il y a entre les deux sort du lot. On a l’impression que How to Get Away with Murder est enfin capable de se rattraper après l’épisode précédent et ses errances. Laurel passe le plus clair de son temps dans l’épisode à rappeler à tout le monde que la mort de Wes est définitive, que rien ni personne ne pourra le faire revenir. Elle souligne même l’horreur de la réalité : Wes a été assassiné, son corps a été calciné, et son corps a même été déplacé. Laurel est réellement mal et cela se ressent et l’épisode compte bien le souligner également à sa façon. Elle rappelle à tout le monde que cette histoire n’est pas la leur mais celle de Wes. Karla Souza est parfaite dans le rôle et permet de souligner des atouts de la série au travers d’un personnage qui finalement n’avait pas encore eu beaucoup de temps pour se confronter à l’histoire de la saison et en l’occurence la mort de Wes.

L’actrice est parfaite, sûrement au mémorial en souvenir de Wes. On sent l’émotion et la série parvient alors à créer un joli moment qui appuie alors la mort de Wes comme un fait important pour How to Get Away with Murder. L’épisode utilise également l’amitié entre Laurel et Michaela comme un moteur émotionnel au travers de cet épisode. Alors que la plupart des relations dans cette série sont menées par les manipulations, le pouvoir, etc. certaines relations qui restent vraies et fortes ont un poids importants. Comme celle de Laurel et Michaela dans cet épisode ce soir. A côté de ça, Viola Davis continue de donner le meilleure d’elle-même. Son arc narratif en prison aurait pu être le pire de tous et finalement c’est le meilleure arc de la saison. Je dirais même l’un des meilleurs de toute l’histoire de How to Get Away with Murder. A ce moment là, Viola Davis peut faire ce qu’elle sait faire de mieux et n’est pas bridée par le scénario. On sent que les scénaristes se sont fait un petit plaisir avec elle et que le résultat est à la hauteur des attentes. Le fait que Ophelia soit présente implique forcément beaucoup, surtout quand on connaît la relation entre Annalise et sa mère. La série choisit alors de revenir sur le passé d’Annalise et les années où elle a été maltraitée. Quoi qu’il en soit, le cliffangher laisse lui aussi l’envie de revenir et de façon frénétique lance les derniers épisodes de la saison.

Note : 8/10. En bref, une fois de plus How to Get Away with Murder sait comment s’y prendre avec les émotions de chacun.

Commenter cet article