Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Jane the Virgin. Saison 3. Episode 11.

21 Février 2017 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Jane the Virgin

Critiques Séries : Jane the Virgin. Saison 3. Episode 11.

Jane the Virgin // Saison 3. Episode 11. Chapter Fifty-Five.


La tragédie de l’épisode précédent a changé Jane the Virgin a tout jamais. Mais cela ne veut pas pour autant dire que la série va se laisser abattre par une telle tragédie. Ce nouvel épisode ne cherche pas à tomber dans la dramaturgie pure et dure, ce qui permet de ne pas détruire la générosité et le charme de la série. Cet épisode débute donc avec un flashback qui revient deux semaines après la mort de Michael puis un bon dans le temps, là où on avait laissé la série à la fin de l’épisode précédent, trois ans après la mort de Michael. Il y a quelque chose de beau dans ce que Jane the Virgin tente de raconter au début quand Alba parle à Jane du fait que le deuil est difficile mais que de toute façon la vie continue et qu’elle va s’en remettre. Même si elle va se sentir différente, car son monde est chamboulé, finalement elle va s’en sortir. Ou en tout cas tenter de s’en sortir. Elle a Rafael, avec qui elle ne peut pas débuter de relation car elle est encore trop attachée à Michael, elle a aussi Mateo qui est devenu un petit monstre insupportable à qui l’on a déjà envie de donner des tartes. Le saut dans le temps est assez étonnant mais permet aussi à la série de se renouveler et d’apporter de nouvelles choses à son histoire. Il y a beaucoup de choses qui ont changé, notamment Rogelio qui a une télé-réalité qui insupportable Xo, Petra qui est devenue la patronne du nouveau Marbella,

D’ailleurs, Petra est devenue l’entrepreneuse (et mère) la plus intéressante de Miami ces trois dernières années comme le suggère la couverture d’Ocean Drive dans son bureau. Anna et Ellie (qu’elle a finit par arrêter d’appeler Elsa à cause des liens avec … La Reine des Neiges dont elle ne peut plus) ont bien grandi et Petra est aussi impliquée dans une relation avec un connard de première : Chuck Jesser, qui détient l’hôtel pour adultes seulement juste à côté du Marbella. Sauf que leur romance est sûrement le truc le moins intéressant de cet épisode. Chuck est une caricature et j’espère sincèrement qu’il va rapidement sortir du jeu car Jane the Virgin n’a pas besoin de lui et Petra non plus. Cette semaine c’est le grand mariage de Rogelio et Darci, et le twist c’est que c’est uniquement pour les caméras, ni plus ni moins. The De La Vega Factor Factor, cette télé-réalité sur la vie de Rogelio et Darci n’a peut-être pas de grand intérêt mais c’est fun et je pense que cela colle très bien avec l’image que tente de rendre Jane the Virgin depuis ses débuts. De plus, cette télé-réalité a des conséquences sur la famille de Rogelio, et notamment Xio qui est maintenant dépeinte comme la vilaine et celle que tout le monde déteste dans la rue. Le coup du café reversé était drôle, un gag parmi d’autres que l’on a déjà vu ailleurs mais qui font aussi l’intérêt de Jane the Virgin.

Après son passage en prison, Rafael est devenu Zen Rafael et sortant avec Abbey Whitman (incarnée par … Minka Kelly tout de même). Là aussi Jane the Virgin a pas mal de choses à nous raconter mais elle tente de le faire intelligemment. On connaîtra surement d’ici la fin de la saison ce qui s’est passé avec Rafael en prison et ce qui l’a autant changé. Mais le seul truc qui me plaît avant tout c’est Gina Rodriguez. Elle brille tellement sous les traits de Jane et cet épisode lui rend clairement service. La découverte du corps de Scott à la fin de l’épisode laisse à supposer qu’il y a encore des mystères à venir et j’ai hâte de le découvrir.

Note : 9/10. En bref, Jane the Virgin est clairement de retour.

Commenter cet article

lina 21/02/2017 22:49

Purée j'ai cru que la copine de Zen RAf c'était celle qui jouait Blair dans Gossip Girl !!!!