Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Santa Clarita Diet. Saison 1. Pilot.

5 Février 2017 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Santa Clarita Diet

Critiques Séries : Santa Clarita Diet. Saison 1. Pilot.

Santa Clarita Diet // Saison 1. Episode 1. Pilot.


Netflix continue de produire des comédies originales qui savent sortir des sentiers battus. Avec un casting aussi solide que celui de Santa Clarita Diet, la série de zombie du service de streaming. Alors que The Walking Dead a pris un créneau, Santa Clarita Diet est en train d’en prendre un autre, celui des zombies et de la comédie. Drew Barrymore et Timothy Olyphant se retrouvent donc à la tête d’une comédie qui pour le moment semble prometteuse. Au premier abord, Santa Clarita Diet n’est peut-être pas la comédie la plus séduisante qu’il soit. L’introduction de l’épisode n’est pas ce qui s’est fait de mieux dans le monde des comédies mais rapidement, cela se transforme en un truc étrange et fun à la fois. Surtout quand Sheila meurt, commence à devenir une zombie et ait un besoin de viande fraîche constamment. De ce point de vue là, Santa Clarita Diet donne l’impression de retrouver la vibe de iZombie ou encore Zombieland, ce qui est loin d’être une mauvaise chose. Créée par Victor Fresco, ce dernier est connu pour avoir créé l’excellente Better Off Ted et la très mauvaise Sean Saves the World. Ce paradoxe créé alors Santa Clarita Diet, une comédie joviale et fun qui donne envie d’en voir plus après ce premier épisode.

Joel et Sheila sont mariés. Tous deux agents immobiliers, ils vivent dans l’insatisfaction de leur petite routine tranquille à Santa Clarita, une banlieue de L.A., jusqu'au jour où Sheila subit une transformation spectaculaire qui les attire vers la mort et la destruction... pour le pire et surtout pour le meilleur !

Ce n’est pas ce qu’il y a de plus facile de créer une telle comédie mais Santa Clarita Diet ne s’en sort pas trop mal de ce point de vue là. Il y a quelques bons gags, une ambiance résolument moderne et quelque chose qui nous accroche assez facilement. Si au fond Santa Clarita Diet a emprunté des tas de trucs à droite et à gauche, pour le meilleur comme pour le légèrement moins bon, Santa Clarita Diet sait s’inspirer. Drew Barrymore est d’ailleurs excellente dans le rôle de cette femme propre sur elle d’une banlieue légèrement huppée. Au delà du côté zombie, c’est là que Santa Clarita Diet tombe parfois un peu trop dans certaines facilités narratives qui nous donnent l’impression de suivre les aventures ennuyeuses d’une banlieue banale. On est loin de ce qu’avait réussi à faire Suburgatory (ABC) il y a quelques années de ça et c’était réussi. Mais j’ai beaucoup aimé certaines séquences, ne serait-ce que le moment où Drew Barrymore se met à manger Nathan Fillion. Ce dernier fait un caméo plutôt fun dans ce premier épisode et je dois avouer que cette dernière séquence met en bouche pour la suite. Reste à voir désormais si les promesses vont être tenues sur la longueur et ce n’est clairement pas encore donné. Si d’un côté Santa Clarita Diet m’a conquis, d’un autre je reste encore septique sur le long terme.

Note : 6/10. En bref, un premier épisode fun et étrange, mais encourageant.

Commenter cet article