Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critique Ciné : A bras ouverts (2017)

24 Mars 2017 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critique Ciné

Critique Ciné : A bras ouverts (2017)

A bras ouverts // De Philippe de Chauveron. Avec Christian Clavier et Ary Abittan.


Suite au succès de Mais qu’est-ce qu’on a fait au Bon Dieu ?, la petite équipe se retrouve pour un nouveau film et le résultat est loin d’être sensationnel. Et voilà un nouveau navet parmi les comédies françaises. J’étais parti avec l’envie d’aimer A bras ouverts, et à la fin j’ai fini par être complètement déçu. Philippe de Chauveron n’a pas vraiment cherché à changer grand chose et nous ressort alors la même soupe tiède une fois de plus pour un résultat plus que décevant. Les personnages se retrouvent alors avec les mêmes types de rôles, notamment Christian Clavier qui a beau être sympathique, il n’en reste pas moins quelqu’un qui joue toujours de la même façon ce genre de rôles là. Bien entendu, cela devrait séduire des millions de spectateurs dans les salles, mais on est loin de la réussite que A bras ouverts aurait clairement pu être. Déjà que Débarquement Immédiat l’an dernier avec Ary Abittan était sacrément ridicule, mais alors A bras ouverts est une nouvelle déception du genre qui ne parvient jamais à sortir du lot. L’un des plus gros problèmes de A bras ouverts est que le film a énormément de mal à être drôle. Il y a quelques gags mais globalement le film manque cruellement de moments mémorables. Si je devais vous citer une scène drôle du film j’aurais bien du mal car je ne sais pas du tout ce que j’aurais envie de choisir.

Jean-Etienne Fougerole est un intellectuel humaniste marié à une riche héritière déconnectée des réalités. Alors que Fougerole fait la promotion dans un débat télévisé de son nouveau roman « A bras ouverts », invitant les plus aisés à accueillir chez eux les personnes dans le besoin, son opposant le met au défi d'appliquer ce qu'il préconise dans son ouvrage. Coincé et piqué au vif, Fougerole prend au mot son adversaire et accepte le challenge pour ne pas perdre la face. Mais dès le soir-même, on sonne à la porte de sa somptueuse maison de Marnes-la-coquette… Les convictions des Fougerole vont être mises à rude épreuve !

A bras ouverts utilise tous les poncifs sur les Roms tout en nous faisant croire que c’est pour la bonne cause, mais on ne va pas se leurrer, si De Chauveron créé un personnage de Roms mangeur de taupes, c’est bien qu’il compte se moquer d’eux. Il y a différentes façons de faire de l’humour mais que l’on ne cherche pas à nous prendre pour des jambons. Côté casting, Christian Clavier fait du Christian Clavier. Cela ne change pas et cela devient presque lassant par moment. Car il n’est pas drôle avec le peu de bons dialogues que le film peut nous offrir au travers de son personnage. Puis nous avons Ary Abittan. Je n’ai jamais été un grand fan de cet acteur mais je dois avouer que dans A bras ouverts, il parvient à composer autrement. Grimé et avec un accent roumain, le personnage a au moins le mérite de raconter quelque chose. Finalement, A bras ouverts est donc l’une de ces comédies françaises dont on ne rêve pas et qui sont plus décevantes les unes que les autres. J’aurais tellement aimé que cela change mais rien ne change véritablement et c’est bien là le problème. Côté réalisation, Philippe de Chauveron ne fait rien de bien exceptionnel non plus, donnant des allures de téléfilm de luxe à son film. Si je n’ai rien contre les téléfilms, celui-ci en tient une bonne couche et l’on ne peut pas dire que cela soit reluisant.

Note : 3/10. En bref, une comédie française ratée.

Commenter cet article