Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : 24 : Legacy. Saison 1. Episode 7.

17 Mars 2017 , Rédigé par delromainzika Publié dans #24 Legacy

Critiques Séries : 24 : Legacy. Saison 1. Episode 7.

24 : Legacy // Saison 1. Episode 7. 6:00pm-7:00pm.


Je crois bien que l’une des rares choses les plus intéressantes dans cet épisode c’est le retour d’un personnage que l’on connaît tous : Carlos Bernard. Ou plutôt Tony. Cela fait longtemps que l’on n’avait pas vu ce personnage et je dois avouer que j’ai un peu de mal à le voir dans cette série si décevante. Son retour a cependant plus de sens que d’autres personnages ne l’aurait. Tony revient encore une fois dans la série, de nouveau dans le rôle d’un méchant. Je suppose qu’à un moment donné cela va devenir à nouveau un gentil mais la dernière fois que l’on a eu des nouvelles de Tony, cela date de la prison dans 24 : Live Another Day de laquelle il allait s’évader. 24 : Legacy a cependant le mérite de ne pas se laisser trop avoir par le retour de Tony. La série n’utilise pas son retour à la fin de l’épisode, mais dans le premier acte de celui-ci. Mais derrière, la série n’en fait jamais des tonnes. Bien au contraire, elle utilise le personnage avec parcimonie. Tony ressemble à un vrai vilain pour le coup avec sa barbe et ses cheveux gris. Si ce retour de Tony apporte forcément un brin de nostalgie, j’ai l’impression que cela ne fait que me rappeler pourquoi j’aimais 24 et pourquoi 24 : Legacy n’est pas du tout à la hauteur. Cet épisode ne parvient même pas à créer de l’émotion alors que la fin aurait dû le faire.

Du côté de la CTU, les histoires continuent de stagner. Je ne sais pas pourquoi la série ne fait rien pour changer vraiment la direction. Rebecca était un personnage intéressant au départ et j’ai un peu l’impression actuellement qu’elle ne fait rien pour s’arranger. Non pas que son personnage n’a rien à raconter, juste que je ne trouve pas vraiment d’intérêt là dedans et que le scénario ne l’exploite pas intelligemment. Surtout qu’à côté, Carter est sûrement le Jack Bauer du pauvre, un personnage ennuyeux qui n’arrive pas à être à la hauteur de la franchise. Cela ne vient pas que de l’acteur (que je ne trouve pas exceptionnel) mais également du reste. Le scénario ne sait pas oser suffisamment de choses pour transformer le personnage en une machine de guerre et 24 : Legacy devient alors une sorte de série de seconde zone, un sous 24 alors qu’à la base c’est tout de même la franchise 24 qui est derrière. J’ose espérer que la suite de la saison sera plus amplement réussie car il y a un vrai potentiel. Je ne pense pas que FOX sera intéressée par une nouvelle saison car qui dit nouvelle saison de 24 voudrait dire faire revenir Jack Bauer pour s’assurer un vrai intérêt narratif et maintenant que Kiefer Sutherland est dans Designated Survivor, je pense qu’il sera impossible de le faire revenir. L’erreur de FOX aura sûrement été de ne pas signer une nouvelle saison avec Kiefer, quitte à lui donner plus qu’il ne faut…

Note : 4.5/10. En bref, on s’ennui un peu dans 24 : Legacy malgré le retour d’un personnage emblématique de la franchise.

Commenter cet article