Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Big Little Lies. Saison 1. Episode 2.

2 Mars 2017 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Big Little Lies

Critiques Séries : Big Little Lies. Saison 1. Episode 2.

Big Little Lies // Saison 1. Episode 2. Serious Mothering.


Je crois que mon personnage préféré de Big Little Lies est peut-être bien Madeline. Reese Witherspoon est parfaite dans ce rôle qui lui va comme un gant. Son personnage est une force de la nature, qui n’a pas peur d’affronter les tempêtes de la vie et ne fera pas de compromis. D’un côté elle semble loyale envers une amie qu’elle ne connaît pas depuis longtemps (Jane) et dévouée à une autre qu’elle connaît depuis plus longtemps (Celeste). La formule fonctionne très bien dans cet épisode et donne surtout envie d’en voir beaucoup plus. Quoi qu’il en soit, l’actrice brille et parvient à surprendre en dépassant des actrices comme Nicole Kidman ou même le parfait Adam Scott dans un rôle qui lui colle à la peau. Si la semaine dernière Ed n’était pas un personnage très important, il prend un peu plus de sens dans cet épisode. Il prouve aussi pourquoi il est parfait aux côté de Madeline. On avait besoin d’un personnage de ce genre là pour canaliser aussi les choses. Le thème de l’épisode est plus ou moins le courage, faisant ainsi écho aux histoires de Celeste et Jane. De tous ls personnages, Jane est elle aussi en train de se faire petit à petit une place. Shailene Woodley (Divergente, Nos étoiles contraires) prouve qu’elle est une actrice du moment (même si elle n’aura jamais eu le succès d’une Jennifer Lawrence et ne l’aura probablement jamais). Elle est dans l’air du temps et sa légèreté apporte un truc au personnage de Jane que j’aime beaucoup.

Accessoirement nous avons aussi Perry (incarné par Alexander Skarsgard, qui change beaucoup dans Big Little Lies), le mari de Celeste, qui est loin d’être une sinécure. Mais Celeste et Perry ont une relation que personne d’autre n’a et je pense aussi que c’est pour cela que l’ensemble fonctionne autour d’eux. Et l’alchimie que Big Little Lies parvient à créer entre ses personnages est assez unique en son genre, ce qui fait vraiment plaisir. Big Little Lies a réussi à capturer l’essence même de son casting afin de créer des histoires qui permettent de mettre en avant les atouts de chacun. Au delà du casting, c’est le scénario qui est brillant et qui parvient à réellement surprendre le téléspectateur. Cette série est presque hypnotique, ce qui est assez étonnant mais qui fait réellement mouche. Pour le moment, je me demande ce que les épisodes suivant comptent bien nous réserver mais pour le moment le chemin parcouru me rassure. Big Little Lies n’est pas là pour nous ennuyer mais bel et bien pour nous raconter une belle histoire avec son lot de surprises. Il y a des moments de vie assez étonnants et surtout un visuel qui m’éblouit toujours autant. Notamment ces scènes où la série mélange un cri avec l’océan qui se déchaîne. Ces parallèles visuels sont forts et permettent de créer une vraie ambiance particulière et unique en son genre.

Note : 8.5/10. En bref, un bel épisode.

Commenter cet article