Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Chicago Justice. Saison 1. Pilot & Episode 2.

9 Mars 2017 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Chicago Justice

Critiques Séries : Chicago Justice. Saison 1. Pilot & Episode 2.

Chicago Justice // Saison 1. Episodes 1 et 2. Fake (Pilot) / Uncertainty Principle.


Premier spin off de Chicago P.D. et 4 épisodes série de la franchise Chicago, Chicago Justice apparaît un peu comme un cheveu sur la soupe dans le sens où l’on sent que NBC a poussé Dick Wolf a produire une nouvelle série pour remplir sa grille alors que le sentiment est celui de la facilité. Je sais pertinemment qu’un série judiciaire ce n’est pas de trop, mais la formule ultra classique me rappelle un peu New York Cour de Justice et l’échec que cela avait été à l’époque… Et c’était aussi produit par… Dick Wolf. Je ne suis pas fermé à ce genre de séries, loin de là, mais Chicago Justice est fainéante, comme si Dick Wolf s’était reposé sur ses lauriers en imaginant que ce nouveau spin off ne pouvait que fonctionner… Alors que Chicago Justice a été introduite l’an dernier dans Chicago P.D., l’épisode ne m’avait pas transcendé malgré le potentiel. Et le truc c’est que cela ne fonctionne pas totalement dans une série à part non plus. Je pense que Chicago Justice fait l’erreur de prendre les mêmes erreurs que New York Cour de Justice qui faisait justement l’erreur de ne pas comprendre totalement le genre judiciaire et de penser que les personnages et leur charisme fait le tout. Sauf que ce n’est pas totalement le cas non plus.

Le quotidien mouvementé des employés du bureau du procureur de l'Etat à Chicago. Cette équipe doit trouver l'équilibre entre l'opinion publique, les luttes de pouvoir au sein du système et leur passion inébranlable pour la loi.

Je pense aussi que Dick Wolf est en train de faire des tests pour ce reboot de Law & Order qu’il prépare avec NBC. C’est une rumeur mais c’est dans les cartons. On verra bien. Chicago Justice ne m’avait pas spécialement impressionné dans son crossover avec Chicago P.D. en mars dernier et ces deux épisodes me donnent l’impression de voir une série judiciaire loin d’e^tre aussi moderne que d’autres. Notamment The Good Wife qui a compris comment il fallait faire afin de changer complètement la narration d’une série. Côté casting, il n’y a rien de bien impressionnant non plus. Philip Winchester ne m’impressionne pas vraiment sous les traits de Peter Stone et le reste n’est peut-être pas aussi chevronné qu’il ne le laissait sous entendre sur le papier. Et c’est bel et bien là l’erreur de Chicago Justice à mon goût, de ne pas avoir complètement cerné ce qu’il fallait pour faire de cette série une bonne série. Le judiciaire est un genre compliqué. Et je pense que ces deux épisodes me font un peu penser aux erreurs commises par Doubt (CBS) cette année. C’est très classique, pas suffisamment surprenant et l’on finit par se demander ce que l’on fait là. Alors je sais très bien pourquoi je regarde Chicago Justice, car la série est liée aux autres, mais ce n’est pas suffisant.

Si les 4 séries n’étaient pas liées plus ou moins, je pense que j’aurais abandonné Chicago Justice dès le premier épisode. Déjà que le backdoor pilot de l’an dernier ne m’avait pas plus donné envie que ça de découvrir la suite, alors en série, c’est encore moins le cas. Finalement, Chicago Justice est donc un semi-échec dans le sens où oui ce n’est pas totalement mauvais car cela reprend une formule qui fonctionne mais d’un autre côté il n’y a strictement rien de remarquable là dedans et c’et bel et bien le problème de cette série à mon goût. Peut-être que Chicago Justice est trop vieillotte pour commencer à surprendre le spectateur et que si elle était sortie il y a dix ans de ça, cela aurait mérité un joli succès télévisuel. Mais là, pas spécialement. Au bout de 45 minutes par épisode, je me rends rapidement compte que je n’ai rien à retenir pour la semaine suivante. Alors que dans les autres séries de la franchise, les personnages savent être suffisamment attachants.

Note : 3/10. En bref, une série judiciaire décevante.

Commenter cet article