Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Homeland. Saison 5. Episode 7.

7 Mars 2017 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Homeland

Critiques Séries : Homeland. Saison 5. Episode 7.

Homeland // Saison 6. Episode 7. Imminent Risk.


A mon grand damne, « Imminent Risk » ne tient pas les promesses faites dans l’épisode précédent et je dois avouer que je suis sacrément déçu. Je sais bien que Alex Gansa a dit dans une interview avant le lancement de Homeland qu’il allait raconter un autre type de thriller cette année et l’erreur là dedans est presque d’avoir remisé Carrie. Cette dernière est moins importante cette année, même si elle reste l’héroïne, car elle n’est plus indispensable. Tout ce qui inclut du suspense ou des choses étranges tourne toujours autant de Carrie, ce qui est rassurant car j’adore Claire Danes. Je trouve que cette dernière a su muer en même temps que les autres personnages. Le truc le plus étrange cette année avec Carrie, c’est qu’elle n’est plus dans la CIA et sa place dans Homeland est donc différente à définir. Certes, il y a des trucs à raconter qui n’ont pas besoin de la CIA. Notamment l’état de Quinn, le combat pour la garde de son enfant, etc. Tout cela participe vraiment au besoin que Homeland a de nous raconter autre chose cette année. Pauvre Carrie, qu’elle perde la garde est quelque chose de terrible mais j’aime beaucoup la façon d’être de Carrie dans la cour de justice. Si pour elle cela a du sens de laisser Franny sous la surveillance de Quinn, mais toutes ces histoires me donne l’impression que Carrie est éloignée volontairement des parties les plus intéressantes de la saison.

A côté de ça, Peter Quinn continue d’être dans un sale état. Et on ne peut pas dire qu’il soit vraiment bien aidé non plus. Peut-être car Homeland n’arrive pas à lui donner suffisamment de place et que cet épisode, bien qu’il en donne beaucoup à Carrie, ne parvient pas à en donner suffisamment. Le sentiment est plus étrange que jamais, mais d’un autre côté Homeland parvient à en faire quelque chose malgré tout. Et puis il y a Saul. Ce dernier a eu une place un peu moins importantes par le passé alors que cette année, il est au coeur des affaires de la CIA plus que jamais. On voit Saul sur le terrain, agir, pas derrière un bureau. Alors qu’il y a entre deux saisons à venir, je pense qu’il est plausible que cette saison 6 soit la saison de la reconstruction qui est en train de remettre la série dans le droit chemin. J’espère juste que Homeland va parvenir à se réveiller à un moment également. Si l’idée de voir une Carrie post-CIA est intrigant, cela sort aussi un peu trop du cadre. Je suppose que Carrie va revenir à ce qu’elle sait faire le mieux prochainement, par défaut ou bien pour avoir un but dans sa vie. La CIA a besoin d’elle et elle a besoin de la CIA. Je pense que ce pourrait être une bonne morale pour terminer la saison 6. Carrie aura eu sa saison l’éloignant des services d’intelligences, mais ramenez là.

Note : 5/10. En bref, déçu.

Commenter cet article