Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Snatch. Saison 1. Pilot.

18 Mars 2017 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Snatch

Critiques Séries : Snatch. Saison 1. Pilot.

Snatch // Saison 1. Episode 1. Pilot.


Il est plus facile d’insulter un film que d’en faire une bonne adaptation. Snatch est inspiré du film culte de Guy Ritchie et met en scène de nouveau gangsters britanniques en s’inspiration du film. Créée par Alex de Rakoff, cette série est née des mains d’un scénariste peu chevronné ou en tout cas pas vraiment habitué à quelque chose de subtile et intelligent. Cela ne se ressent pas tout le temps dans ce premier épisode, mais la série est décevante. J’ai eu l’impression que Snatch cherchait à insulter le film original mais je salue tout de même la tentative de Crackle, le service de streaming d’avoir tenté cette série. L’influence est là, mais l’histoire n’est pas suffisamment marquante et la mise en scène n’est jamais à la hauteur. On sent que Snatch n’a pas les mêmes moyens malgré tout ce que la série fait pour ressembler au film. On est loin de ce que FX a réussi à faire avec Fargo, mais plus proche de ce que CBS a tenté de faire avec son Training Day (avec Bill Paxton). Ce n’est pas forcément basé sur le matériel de départ, mais plutôt inspiré du film en question ce qui permet à Snatch de se lâcher et d’avoir des libertés qui lui serve forcément pour se sortir de certaines situations problématiques. On se concentre alors ici sur Albert Hill (incarné par Luke Pasqualino - Skins -, et qui me manquait un peu à la télévision) et il est accompagné de Charlie (incarné par Rupert Grint - qui a du mal avec son après Harry Potter -).

Une plongée dans le milieu haut en couleurs des gangsters britanniques, inspirée du film Snatch.

Les personnages ont des intérêts pour différentes raisons mais ils ne sont pas aussi intéressants qu’ils ne devraient probablement l’être au premier abord et c’est justement aussi là un échec. Oui, on peut faire sans Guy Ritchie et sans Jason Statham mais cela n’a clairement pas le même charme et pas le même intérêt. L’avantage de Snatch est d’être une série différente des autres séries de gangsters, car le style de Guy Ritchie dont la série s’inspire a beaucoup aidé à créer quelque chose de différent. Crackle démontre encore une fois son envie de se lancer dans des séries plus ambitieuses mais l’ambition n’est pas toujours récompensée. Je m’attendais vraiment à ce que Snatch soit différente, qu’elle apporte un truc en plus au film d’origine sorti en 2000 et qui reste dans mon esprit comme un film culte. La série a aussi un avantage (car il faut bien les trouver des atouts) et cela vient de l’action qui se veut un brin viscérale. Crackle est connue pour ses séries violentes et je pense que c’est aussi pour cela que Snatch tente de tirer un peu la corde de ce point de vue là. Mais ce n’est pas suffisant pour autant non plus. Finalement, je crois que Snatch n’était pas une mauvaise idée mais que le créateur n’a pas su en faire quelque chose de brillant. Quelque chose qui valait vraiment le coup.

Note : 4/10. En bref, une déception.

Commenter cet article