Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Americans. Saison 5. Episode 2.

17 Mars 2017 , Rédigé par delromainzika Publié dans #The Americans

Critiques Séries : The Americans. Saison 5. Episode 2.

The Americans // Saison 5. Episode 2. Pests.


L’évolution de The Americans cette année est très différente des années précédentes. La Guerre Froide touche petit à petit à sa fin, mais ce que j’aime plus que jamais dans cette série c’est le fait que The Americans n’a de cesse de redéfinir les limites qu’il y a derrière tout ça. « Pests » est un épisode différent, peut-être plus délicat que je n’aurais pu l’imaginer mais au delà de ça, l’épisode sait très bien comment jouer avec les doutes de chacun, et même le sentiment un peu thriller-esque tirant la série vers le haut. La scène dans la serre par exemple est une très jolie scène où Liz se rend aussi compte de tout un tas de choses. C’est une scène qui sert vraiment à introniser de nouvelles choses, de nouvelles façons de pensée. Elle aurait pu être anodine comme scène mais elle est tout le contraire et je trouve ça assez sensationnel mine de rien. La scène dans la serre ressemble à une intrigue de X-Files et Liz ressemble alors ici un peu à Gillian Anderson dans la série fantastique. On peut le contraster entre les deux même si les deux séries ne racontent pas vraiment la même histoire. Disons que l’on peut trouver des points communs entre The Americans et X-Files en creusant un peu comme cette paranoïa ambiante, la relation entre Mulder et Scully qui devient à la fois personnelle et professionnelle. Un peu comme Liz et Phil qui ont aussi une relation professionnelle mais également personnelle.

Si je m’égare sûrement un peu avec ce comparatif, la série parvient avec « Pests » à délivrer quelque chose d’inattendu. L’épisode ne fait pas forcément avancer drastiquement l’histoire de la saison, mais malgré tout cela, il y a encore pas mal de choses qui se passe dans cette série mine de rien. Au delà de ça, ce qui tient vraiment l’épisode et le rend intéressant ce sont les caractères des personnages. De manière différente, Liz, Phil et Stan commencent à douter de leurs missions. Et cela devient de plus en plus clair pour Beeman qui était le moteur durant l’épisode. C’est une bonne chose de donner à Noah Emmerich un peu plus à jouer. Ce dernier est très bon dans The Americans et a toujours su le démontrer. J’aimerais même que la série puisse enfin le confronter à Phil et Liz et ce que ces derniers sont depuis le début : des espions russes. Je pense d’ailleurs que The Americans devrait avoir plus d’épisodes comme celui-ci, mettant sur le devant de la scène Stan alors que l’on entre désormais dans l’avant dernière saison de la série. Et je pense que Stan a encore des tas de choses à raconter. Cet épisode le démontre en partie. Finalement, The Americans continue de nous proposer quelque chose de vraiment intéressant qui change des aventures d’espionnages que l’on peut voir ailleurs. De plus, la série n’est pas rongée par la sur utilisation de la technologie.

Note : 8.5/10. En bref, The Americans continue de surprendre à sa façon.

Commenter cet article