Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Time After Time. Saison 1. Pilot & Episode 2.

8 Mars 2017 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Time After Time

Critiques Séries : Time After Time. Saison 1. Pilot & Episode 2.

Time After Time // Saison 1. Episodes 1 et 2. Pilot / I Will Catch You.


Time After Time est la sixième série de voyages dans le temps actuellement développé et sincèrement, c’est déjà trop. Pourtant, sur le papier, Time After Time pouvait vraiment apporter quelque chose de nouveau mais elle n’y parvient jamais. Créée par Kevin Williamson, ce dernier reprend un peu ce qu’il faisait déjà dans The Following sans jamais explorer le meilleur de son idée de départ. Le récit plonge très facilement dans le mauvais téléfilm de l’après-midi, qui manque cruellement d’entrain et préfère se concentrer sur des choses très futiles. H.G. Wells a inventé la machine à remonter dans le temps ? Ok. Mais il y a un autre truc : Jack l’éventreur a profité du voyage de Wells afin d’arriver lui aussi à Manhattan en 2017. Je trouve dommage que Time After Time ne joue pas assez des problèmes que H.G peut avoir à s’accommoder avec le temps. Bien entendu que la série passe un peu de temps là dedans, mais cela aurait réellement pu prendre une toute autre dimension. Basée sur le roman de Karl Alexander (et le film de 1979 du même nom), Time After Time promettait surtout une chasse entre deux hommes, jouant avec le temps. Sauf que l’aventure n’est pas aussi palpitante qu’elle n’aurait dû l’être.

À Londres, alors que le 19ème siècle touche à sa fin, H.G. Wells présente à ses amis sa nouvelle invention : une machine à remonter dans le temps ! Mais Jack l'éventreur s'est glissé dans l'assistance et profite d'un moment d'inattention pour se propulser à Manhattan à notre époque...

La série n’est pas été par son casting. Josh Bowman (Revenge) n’arrive pas à devenir particulièrement passionnant dans le rôle de Jack l’éventreur. Son plus grand défaut est d’être un peu too-much à longueur de temps. Et c’est là qu’il y a une vraie erreur de casting et donc dans la série. Car si le vilain ressemble à un vilain de bas étage, alors forcément le résultat final ne peut pas être inspirant. En face de lui nous avons Freddie Stroma (UnREAL) sous les traits de H.G. Wells. Si ce dernier ne s’en sort pas trop mal quand il le veut bien, ce n’est pas non plus la tête d’affiche charismatique que Time After Time pouvait espérer avoir. Kevin Williamson ne propose rien de très original non plus dans le registre du voyage dans le temps. Avec toutes les séries que l’on a pu voir ces derniers temps, Time After Time apparaît comme un peu fade. Plus fade que Timeless, et pourtant cette dernière est loin de me transcender. Mais c’est trop coincé, pas suffisamment fun pour se laisser apprécier pour ce que c’est. Après tout, Time After Time est un divertissement mais la série injecte énormément de dialogues redondants et pas percutants pour remplir un peu l’histoire. Notamment la romance du héros. J’en ai donc sûrement trop attendu de la part de Kevin Williamson pour espérer qu’il fasse une série qui vaut le coup d’oeil.

Note : 4/10. En bref, un divertissement loin d’être sensationnel.

Commenter cet article

Laurent 20/03/2017 14:23

Oui c'est une série sans saveur et le pire reste à venir ...j'ai vu l 'épisode 3 on est dans les feux de l'Amour avec un peu de conspiracy a la Devinci code en bref du nawak