Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Shadowhunters : The Mortal Instruments (Saison 2, 10 épisodes) : le monde s’assombrit

27 Mars 2017 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Shadowhunters

Shadowhunters : The Mortal Instruments (Saison 2, 10 épisodes) : le monde s’assombrit


A l’issue de la première saison, les choses avaient un peu évoluées dans la bonne direction pour Shadowhunters : The Mortal Instruments mais cela faisait encore une fois partie des séries dont je n’avais pas nécessairement envie de voir plus. Cependant, les perspectives de cette seconde saison étaient bonnes alors forcément j’avais une curiosité maladive : celle de voir où est-ce que la saison 2 pouvait bien nous emmener. Avec un changement de showrunners à la tête de la série, une ambiance plus sombre et l’arrivée de nouveaux personnages, Shadowhunters : The Mortal Instruments a mis les petits plats dans les grands afin de changer un peu de direction et donc aussi de monter la série en qualité. Si la première saison était en demi-teinte, Shadowhunters : The Mortal Instruments semble clairement vouloir changer la donne cette année. Je ne connais pas les romans de Cassandra Clare mais j’ai découvert un univers qui était bourré de potentiel l’an dernier. Cette seconde saison s’inspire d’après les dires du second tome, « La cité des Cendres » et comme lors de la première saison, d’après les fans érudits de la franchise, la série continue de prendre des libertés avec l’intrigue. Ce qui dans un sens n’est pas forcément une mauvaise chose si le tout est bien fait. Je connais des séries qui ont su s’affranchir des livres dont elles sont adaptées afin de creuser d’autres parties de la personnalité des personnages.

Les deux nouveaux showrunners de Shadowhunters : The Mortal Instruments sont des anciens scénaristes de Smallville qui semble avoir mieux cerné l’univers que Edward Decter (le showrunner de la première saison). Au fil des épisodes, la série emprunte alors tout un tas de choses ici et là, et n’oublie pas non plus les références utiles. Côté mise en scène, là aussi la série cherche à nous proposer des trucs différents, un brin plus réaliste et des effets spéciaux de meilleure facture que ceux que l’on nous avait proposé l’an dernier. Grâce à l’arrivée d’une toute nouvelle équipe, la saison parvient alors à sortir des sentiers battus l’an dernier afin d’aller de l’avant. Le premier épisode rame un peu mais parvient à donner un nouvel élan créatif à la série. Il faut dire que Shadowhunters : The Mortal Instruments avait besoin de laisser derrière elle son passé et de donner de nouvelles pistes pour la suite. Les combats sont quant à eux plus soignés, mieux gérés, peut-être encore une fois dans un souci de réalisme. Globalement, si la seconde saison a su améliorer les défauts de la première, elle reste une série qui n’a pas encore suffisamment de charisme pour tenir en haleine un téléspectateur qui comme moi n’est pas un fan de base de la franchise. L’univers est intéressant mais la façon dont Shadowhunters : The Mortal Instruments évolue n’est pas toujours à mon goût.

On va donc dire que c’est surtout une incompatibilité d’humeur qui fait que je ne suis pas entré totalement dans Shadowhunters : The Mortal Instruments une nouvelle fois, mais je sais pertinemment que la série est réellement capable de tout un tas de choses, notamment de créer de nouvelles dynamiques. Les personnages sont beaucoup mieux utilisés cette année que l’an dernier, ce qui pourrait permettre à une troisième saison de réellement prendre ses marques. Avec de nouvelles perspectives, notamment au travers de la Reine des Fées la série parvient à développer tout un tas de nouveaux trucs différents. Finalement, avec de belles nouveautés, cette saison 2 de Shadowhunters : The Mortal Instruments parvient à faire décoller quelques intrigues, notamment l’intrigue de la saison qui s’est développée du début à la fin. J’ai bien aimé le personnage de la Reine des Fées par exemple. Son rôle dans cette saison est important dans la bataille entre les Chasseurs d’Ombres, Valentin et les Créatures Obscures. La seconde moitié de la saison est même mieux gérée que la première, donnant plus de rythme aux histoires et l’évolution des personnages gagne alors en profondeur. Même si cela reste assez terre à terre, la série propose au moins cette année un divertissement plus efficace, mieux géré qui donne envie de revenir.

Note : 5.5/10. En bref, une saison 2 mieux gérée et plus sombre pour plus d’efficacité.

Commenter cet article

4evaheroesf 14/04/2017 04:52

A quel moment le personnage de la Reine des Fées apparaît dans la saison 2 ?