Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

The Royals (Saison 3, 10 épisodes) : super monarchie

5 Mars 2017 , Rédigé par delromainzika Publié dans #The Royals

The Royals (Saison 3, 10 épisodes) : super monarchie

La famille royale de E! est de retour pour de nouvelles aventures. J’aime bien l’histoire de cette série et ce qu’elle tente de raconter mine de rien. Même si cette saison 3 n’a rien de particulièrement exceptionnel, il y a des tas de petits trucs ici et là qui savent sortir des sentiers battus. Après tout, The Royals est un soap. Elle continue d’avoir ses romances (même si cela commence à devenir parfois un peu redondant) et ses mystères, son côté thriller politique et royal, etc. C’est pour cela que j’apprécie cette série, pour toutes les conneries qu’elle parvient à raconter à sa façon. Le plus gros défaut de The Royals cette année aura été l’introduction de la saison qui a eu énormément de mal à introduire les enjeux. La série a beau avoir des intrigues en tout genre en lien avec la royauté et ce que chaque membre de la famille doit faire pour rester au sommet, le résultat est loin d’être sensationnel. Le schéma se répète un peu trop à mon goût par rapport à ce que l’on a déjà vu par le passé. Fort heureusement qu’il y a des gens qui en empoisonnent des autres pour donner un peu de piquant à la saison. La saison 3 donne pas mal de place à Robert alors que le dernier épisode s’achève sur un terrible cliffangher et de solides révélations sur les intentions de notre « vilain » préféré.

Alors que E! a annoncé le renouvellement de The Royals pour une saison 4 (ce qui n’est pas une mauvaise nouvelle, bien au contraire), cette saison 3 continue de tomber dans les pièges et les facilités d’un soap. C’est les Feux de l’Amour en version améliorée en somme. The Royals n’est pas une série politique au sens propre du terme. Ce n’est pas House of Cards, mais c’est très romancé à sa façon. Je dirais même que cette saison 3 tient encore plus du soap que les précédentes. Les rebondissements sont toujours aussi étranges et fous, que l’on peut avoir un peu de mal à prendre la série au sérieux. Mais est-ce que The Royals cherche vraiment le sérieux ? Pas totalement. Il y a toujours autant d’humour et de légèreté car après tout, cette série est et reste une comédie. Le test de paternité qui prouve que les jumeaux sont bien les enfants du roi Simon est une partie de l’histoire qui est désormais conclue, fort heureusement, surtout qu’elle avait dit le contraire durant la seconde saison. Afin de coller à son style, The Royals n’a de cesse de faire des révélations, de créer des petits twists qui donnent envie de revenir d’épisodes en épisodes. The Royals peut se targuer d’être un divertissement qui ne cherche pas à être prestigieuse, juste à nous faire passer un agréable moment.

Et pour le coup, sans trop réfléchir, The Royals fonctionne assez bien. Le truc le plus intéressant aura sûrement été la véritable personnalité de Robert, fin manipulateur à ses heures perdues. Il a réussi à se servir de tout le monde afin de mettre la main sur ce qu’il voulait depuis le début. L’avantage de The Royals est également de nous laisser imaginer que l’action se déroule dans une monarchie fictive. Ce qui se passe dans The Royals est très loin de ce qui se passe réellement au Royaume Uni donc forcément, je trouve ça assez curieux d’imaginer que c’est la monarchie de ce pays. On se rend compte forcément que The Royals est un divertissement et qu’il doit se regarder de cette façon, sans se prendre la tête. Il ne faut pas aller creuser dans son cerveau pour comprendre le scénario. Le créateur de The Royals, Mark Schwahn, nous permet donc de retrouver un peu ce qu’il a pu faire par le passé sur Les Frères Scott, alors que la série reste inspirée. Il y a toujours un truc nouveau qu’elle peut raconter et toujours une nouvelle façon de le faire. Finalement, bien que The Royals ne soit pas une série crédible et que cette saison est encore plus folle que les autres, j’apprécie vraiment de m’amuser avec tous ces personnages sans me prendre la tête.

Note : 6/10. En bref, une saison surréaliste mais fun.

Commenter cet article

Nikita07 06/03/2017 12:03

Une série que je suis sans prise de tête.