Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critique Ciné : Theo et Hugo dans le même bateau (2016)

11 Avril 2017 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critique Ciné

Critique Ciné : Theo et Hugo dans le même bateau (2016)

Theo et Hugo dans le même bateau // De Olivier Ducastel et Jacques Martineau. Avec Geoffrey Couët et François Nambot.


Theo et Hugo dans le même bateau ressemble à un film de sensibilisation commandé par SIDA Info Service dans le sens où il raconte tout le procédé à effectuer après un rapport non protégé. Et puis d’un autre côté, ce film raconte une histoire, sur quelques heures de la vie de deux garçons qui vont tomber amoureux l’un de l’autre après s’être rencontrés dans un sex club parisien. La communauté gay parisienne connait forcément un peu L’impact, ce sex club situé à Arts & Métiers. Mais au delà du lieu, de ce qu’il inspire sûrement chez certains et de ce qu’il représente dans le film, Theo et Hugo dans le même bateau est une histoire intéressante. Olivier Ducastel (Nés en 68) et Jacques Martineau (Crustacés et coquillages) ont décidé de s’associer derrière la caméra pour raconter cette belle histoire avec des moments plus durs mais qui viennent aussi frapper comme un électrochoc en rappelant pourquoi la capote est encore aujourd’hui quelque chose d’important. La première scène, dans le sex club est importante. Elle permet de tout de suite nous placer dans l’ambiance et de nous conduire petit à petit vers la suite de cette histoire d’amour compliquée entre un garçon séropositif qui se traite et un autre qui est arrivé là sans trop réfléchir et qui ne s’est pas posé trop de questions sur la façon de procédé dans ce genre de sex clubs.

Dans un sex-club, les corps de Théo et de Hugo se rencontrent, se reconnaissent, se mêlent en une étreinte passionnée. Passé l’emportement du désir et l’exaltation de ce premier moment, les deux jeunes hommes, dégrisés, dans les rues vides du Paris nocturne, se confrontent à leur amour naissant.

Theo et Hugo dans le même bateau n’oublie pas son timecode, jouant alors la carte du temps réel (ou presque) afin de ne pas perdre une miette de la vie de ces deux jeunes garçons dont l’insouciance de l’un, va créer une vraie légèreté et une relation étonnante. C’est au fur et à mesure que le film avance que Theo et Hugo dans le même bateau devient intéressant, dans cette façon de parler de la sexualité, du sexe de l’autre ou de jouer avec les mots. C’est cette légèreté là qui permet aussi de faire passer un message aussi dur que celui de se protéger. Si Theo et Hugo dans le même bateau aurait pu tomber dans le piège du film qui veut raconter quelque chose de fort sur la prévention, je dirais que le film est assez fort et c’est le premier film gay qui m’ait vraiment marqué l’esprit depuis L’inconnu du lac. Côté casting, rien de bien fou, mais des moments de vie de gens ordinaires qui se retrouvent à tomber amoureux. L’amour est compliqué, et le point de départ de Theo et Hugo dans le même bateau est assez étonnant mais justement c’est aussi la preuve que l’amour est partout, même là où on ne l’attend pas du tout. Finalement, cette oeuvre sincère et émouvante, parvient à faire passer un message compliqué au travers de moments de vie enjoués. Une réussite.

Note : 7.5/10. En bref, un film de prévention rassurant et léger.

Date de sortie : 27 avril 2016

Commenter cet article