Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Budding Prospects. Saison 1. Pilot.

25 Avril 2017 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Budding Prospects

Critiques Séries : Budding Prospects. Saison 1. Pilot.

Budding Prospects // Saison 1. Episode 1. Pilot.


Basée sur le livre de Coraghessan Boyle, Budding Prospects a été adaptée par Melissa Axelrod dont il s’agit du premier projet. C’est ambitieux d’écrire pour la première fois une série et de construire des personnages. Budding Prospects a un ton reconnaissable et je suppose que cela provient du livre dont la série est adaptée. La série se déroule en 1983 et raconte une histoire que l’on a l’impression d’avoir vu des dizaines de fois auparavant. En effet, le cannabis et son industrie est un truc que j’ai l’impression de voir encore et encore dans le monde des séries ces dernières années. Mais Budding Prospects parvient à sortir du lot, non seulement pour l’époque que la série tente de dépeindre mais également par rapport à cette folie douce dont elle sait faire preuve. Rien que la scène finale de l’épisode, servant de cliffangher, donne envie de revenir. C’est un monde joyeusement fou, mais avec une bonne folie qui change de ce que l’on a pour habitude de voir actuellement. Terry Zwigoff (Bad Santa) a su construire quelque chose avec cette série et une fois le premier épisode terminé, on se demande si au fond on n’est pas déjà accros. Car ça fonctionne si bien que l’on ne voit jamais le temps passé.

San Francisco, 1983. Trois garçons malchanceux emménagent dans la ville afin de cultiver de la marijuana.

Le casting est quant à lui soigné. Adam Rose, Joel David Moore et Will Sasso notamment parviennent à créer une alchimie comique unique en son genre qui nous laisse avec l’envie d’en voir beaucoup plus. Si la série est réellement capable de soutenir sa façon de dépeindre les années 80, alors on risque d’être face à l’une des meilleures nouveautés de ces dernières années en termes de comédie. Il y a un réel potentiel pour beaucoup plus, notamment tirer du côté de Judd Apatow. J’aime bien le style de ce dernier mais je crois que je préfère encore plus ceux qui s’en inspirent. Après tout, je n’ai jamais vraiment été passionné par Love (Netflix) même si la saison 2 était solide, et toute la réussite de Girls ne se soit pas à lui mais plus à Lena Dunham. Budding Prospects parvient donc à introduire tout un tas de choses étranges qui finissent par très bien fonctionner au final. Le ton est bien trouvé et les personnages suffisamment bien présentés pour que l’on sache quoi attendre de la suite de la saison. Rien à dire de plus si ce n’est que vous devez vous jeter sur cette petite comédie qui ne mange peut-être pas de pain au premier abord, mais qui risque bien d’être l’une des bonnes surprises de ces derniers temps.

Note : 8/10. En bref,  un solide premier épisode qui donne envie de voir plus de ces années 80 rêvant de la légalisation du cannabis.

Commenter cet article