Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Doctor Who. Saison 10. Episode 1.

21 Avril 2017 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Doctor Who

Critiques Séries : Doctor Who. Saison 10. Episode 1.

Doctor Who (2005) // Saison 10. Episode 1. The Pilot.


Doctor Who change encore une fois; Après le départ de Clara à la fin de la saison précédente, cette saison 10 va connaître plusieurs évolutions. La première c’est que Peter Capaldi quitte Doctor Who à la fin de cette nouvelle saison, la seconde c’est que Steven Moffat quittera lui aussi la série à l’issue de cette saison. Steven Moffat, le showrunner de la série depuis la saison 5 et scénariste connu de Doctor Who, a laissé son empreinte et a maintenant décidé de donner cette chance à quelqu’un d’autre. Peu importe qui reprendra le flambeau (Chris Chibnall) je pense qu’il va réellement manquer quelque chose à l’âme de Doctor Who. Mais ce sera aussi l’occasion de réinventer la série avec un nouveau Doctor qui ne sera pas né des mains de Steven Moffat. « The Pilot » est un épisode étrange tant il n’a rien de fascinant. Il reste simpliste et dans sa simplicité il est plutôt bon mais ce que je ne comprends pas trop dans tout ça, c’est l’incapacité à créer quelque chose de fabuleux. Doctor Who tente ici de faire dans l’émotionnel pur et dur (ce qui est une très bonne chose) mais encore faudrait-il que les émotions soient bonnes et réussies. Je n’ai pas été ému à la fin de l’épisode alors que cela aurait dû être l’issue logique. Et je n’ai que faire des nouveaux personnages…car Doctor Who n’a pas su en faire des compagnons de route au Doctor qui savent être tout de suite pertinent pour la série.

J’espère que la suite de la saison sera différente, plus impliquée dans le départ à venir de notre très cher Peter Capaldi. Ce dernier n’a peut être pas eu l’empreinte d’un Matt Smith ou encore d’un David Tennant sur Doctor Who, mais je trouve qu’il a apporté son petit truc bien à lui et rien que pour ça j’adore. « The Pilot » me rappelle cependant un truc intéressant et c’est la façon dont Russell T. Davies approchait l’introduction d’un nouveau compagnon dans la série. Si l’idée est bonne, Steven Moffat ne le fait peut-être pas de la meilleure des façons, peut-être car ce n’est pas forcément son style à lui. C’est dommage mais on ne va pas trop lui en vouloir. Le clin d’oeil aux Daleks est un choix judicieux là aussi, qui permet de rappeler encore une fois de grands personnages et vilains de la série mais étant donné que les Daleks ont eu leur « au revoir » et que les choses sont désormais différentes, je ne sais pas vraiment où est-ce que Doctor Who compte réellement aller. J’ai hâte de voir la suite de la saison sans pour autant avoir la même hâte que j’ai pu avoir par le passé. C’est un problème et une qualité dans le sens où l’on sent une certaine mutation. L’intrigue de l’épisode en elle-même n’a rien de bien exceptionnelle et reste très rudimentaire, mais toujours dans le mauvais sens du terme mais il n’y a pas de grande surprise et c’est bien là où les choses sont un peu décevantes.

Note : 5/10. En bref, on a connu meilleure introduction.

Commenter cet article

Zganou 21/04/2017 16:16

Reprocher à un épisode de ne pas créer d'attachement à de nouveaux personnages (un nouveau et un quasi-nouveau), c'est quand même un peu trop en demander. Chaque début de saison est modéré, et le plus intéressant réside sans doute dans le fait que le Doc ne voulait plus faire ses balades suite à la disparition de Clara et River (ce qui était là où on était restés, pendant leur lune de miel, puisqu'après celle-ci, River va dans la bibliothèque des ombres et y meurt). C'est davantage un épisode de remise en mouvement, puisque tout était arrêté pendant plus d'un an, on ne pouvait valablement en demander trop, c'aurait été trop brutal.

L'épisode est bon (sans être exceptionnel non plus), et la nouvelle compagne peut avoir son intérêt, même si Clara restera sans doute la plus intéressante de toutes.