Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Homeland. Saison 6. Episode 11.

7 Avril 2017 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Homeland

Critiques Séries : Homeland. Saison 6. Episode 11.

Homeland // Saison 6. Episodes 11. R is for Romeo.


A un épisode de la fin de la saison, la série dévoile un peu plus ses cartes et surtout tente de surprendre son téléspectateur (ce qui n’est malheureusement pas ce qu’il y a de plus facile). Encore une fois Carrie est bel et bien en danger et Quinn de son côté apparaît comme le seul qui peut vraiment la sauver. L’évolution de Quinn cette année est intéressante, faisant ressortir dans cet épisode ses plus bas instincts lorsqu’il tue un homme de ses mains. Mais Homeland a perdu son étincelle qui la rendait presque unique en son genre. Si l’univers reste fascinant et qu’il y a plein de bonnes idées, je trouve qu’il aura manqué tout un tas de choses à cette saison. Et c’est vraiment dommage, car je m’attendais vraiment à ce que les choses changent. L’action est là, ce qui permet de rythmer le tout et aussi de commencer à entrevoir les pistes que la série laisse entrevoir pour le dernier épisode (et accessoirement la saison 7). « R is for Romeo » utilise d’ailleurs intelligemment la relation entre Quinn et Carrie. Ces deux là restent les seuls vrais intérêts de Homeland actuellement, malgré la volonté de rendre le reste passionnant. Et malgré les efforts de Claire Danes et Rupert Friend, ce n’est pas suffisant. Car si Carrie et Quinn sont toujours intéressants, je trouve que la série patauge avec eux, les laisse nager dans des eaux trop petites alors qu’ils mériteraient peut-être de creuser de grandes conspirations.

La saison a voulu se séparer en plusieurs choses différentes, ce qui n’a pas toujours servi le téléspectateur. Je m’attendais à un truc différent aussi pour l’évolution d’O’Keefe. J’aurais bien aimé que la série soit capable de faire beaucoup plus, surtout avec le casting qu’elle a entre les mains. Saul de son côté reste un personnage mal exploité cette année même si la série veut le plonger dans des aventures qui devraient être passionnantes. J’ai l’impression que les scénaristes ne savent plus trop quoi faire pour nous surprendre. J’aime bien Keane aussi, la future Présidente des Etats-Unis. Cette dernière prouve qu’elle a de la poigne mais dans cet épisode il y a des tas de trucs qui manquent. Je vais prendre pour exemple l’émission de télévision dans laquelle elle se retrouve. Cela manque d’un truc et l’on sent que Homeland fait tout cela pour faire évoluer plus rapidement l’histoire (et cela ne fonctionne pas). Finalement, Homeland est entre deux eaux. Si d’un côté la série tente de se relever, de l’autre elle a encore les pieds coincés dans la boue et c’est bien dommage. Car elle a des tas de trucs à raconter mais la saison n’a pas su suffisamment bien les organiser pour que cette fin de saison soit aussi passionnante qu’elle devrait l’être.

Note : 6/10. En bref, une saison qui continue de décevoir malgré une accélération des intrigues.

Commenter cet article

Dizzz 07/04/2017 21:06

Je suis pas d'accord, je trouve la saison excellente, quand on est interessé par ce qui se passe au moyen orient, la série est très bien ficellée et beaucoup plus crédible que dans certaines saisons précedentes.
Claire Danes est toujours d'une excellence sans nom dans son jeu d'actrice, et les doubles jeux de Saul et Dar Adal restent surprenants